C’est le week-end, respirez

Suivez Danièle Boone à… Guérande : des marais salants à la Grande Brière.


 

Guérande entre le pays blanc, celui du sel, et le pays noir, celui de la tourbe, la Brière. A deux pas de La Baule, le Pouliguen, et le Croisic, pullulantes de monde, j’ai découvert une belle nature, paisible et sereine, particulièrement riche en oiseaux. Les salines sont un milieu idéal pour l’avifaune.  L’eau salée rencontre l’eau douce, créant un effet lisière favorable à la diversité des milieux. Les deux mille hectares de marais accueillent quelques trois cents espèces d’oiseaux sur l’année, sédentaires et migrateurs. En un seul matin, nous en avons observé une quarantaine, martin pêcheur, râle d’eau, ibis sacré, avocette, petit gravelot, courlis, chevalier arlequin……

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php