Changement climatique : Sarkozy et Lula contre les géants

Il serait « irréaliste de croire qu'un accord international complet et légalement contraignant puisse être négocié entre aujourd'hui et le sommet de Copenhague », a déclaré le conseiller spécial de Barack Obama pour les relations internationales, à l'issue du sommet économique Asie-Pacifique (APEC), regroupant 21 pays dont la Chine et les Etats-Unis.

Nicolas Sarkozy a présenté le partenariat franco-brésilien comme « l'axe du changement climatique ». Plus qu'une lettre d'intentions, « une Bible climatique », a estimé Lula.

Le Brésil vient de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php