Vandana Shiva, militante d’une « démocratie de la terre »

Vandana Shiva est une combattante. Elle impose sa présence et parle haut et clair, à travers le monde, pour défendre les droits des peuples et de la nature. A Copenhague, elle refuse de prendre part au « casino » de la COP-15. Et appelle, au contre-sommet altermondialiste du Klimaforum, à un changement de société : faire passer la terre et les peuples avant l'argent.

 

Après une première vie de physicienne de haut rang, Vandana Shiva est devenue depuis trente ans une militante écologiste sur tous les fronts. En dénonçant les risques du nucléaire, en défendant les forêts, les fleuves himalayens, les petits paysans... Aujourd'hui,…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php