A Hollywood, aucun progrès en 15 ans pour les femmes

par Arnaud Bihel
Bigelow

Kathryn Bigelow, en mai 2009 au festival de Seattle. © Joe Mabel, via Wikimedia Commons.

Les femmes n’occupaient en 2013 que 16% des principaux rôles de la création cinématographique, selon les nouveaux chiffres du « Plafond de celluloïd ». Pas plus qu’en 1998.


 

2013, triste année pour les femmes de cinéma aux États-Unis. Parmi les 3 000 personnes ayant occupé des fonctions majeures (producteur, scénariste, directeur de la photographie, monteur, réalisateur) derrière les 250 films U.S. ayant réalisé le plus d’entrées dans les salles américaines, seuls 16% étaient des femmes, selon les nouveaux chiffres du « Plafond de celluloïd » (à télécharger ici). Ce n’est pas mieux qu’en 1998, première année de cette étude annuelle, où les femmes représentaient 17% de ces créateurs.

Plus en détail, seuls 6% de ces 250 principaux films U.S. en 2013 ont été réalisés par une femme. Difficile de faire pire. Les réalisatrices étaient 9% en 2012… comme en 1998.

Aucun progrès non plus chez les scénaristes : elles ne sont que 10%, contre 15% en 2012 et 13% en 1998.

C’est la production qui est le secteur le plus féminisé : un quart des producteurs étaient des productrices en 2013. Mais pas de progrès à signaler pour autant : c’était déjà le cas l’année précédente… comme en 1998, là encore.

« Les gens s’attendaient à ce que l’Oscar de Bigelow [Kathryn Bigelow, première femme à décrocher l’Oscar de la meilleure réalisation, en 2010 pour The Hurt Locker] ait un effet d’entraînement pour les autres femmes. C’était un vœu pieux », a commenté dans le Los Angeles Times Martha Lauzen, du Center for the Study of Women in Television and Film, qui dirige cette étude.

Reste que le cinéma américain indépendant est bien plus féminisé que celui d’Hollywood : c’est ce que confirment les derniers chiffres publiés lundi 20 janvier au festival de Sundance, qui viennent compléter ceux dévoilés un an plus tôt (Voir : Sundance bouscule le machisme du cinéma). Sur les 1 163 créateurs derrière les 82 films U.S. présentés en 2013 à Sundance, 28.9% étaient des femmes. Mais s’il y a des hauts et des bas selon les années, les chiffres ne font pas état d’une évolution significative au cours des 12 dernières années.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Jane Campion, la leçon de Cannes

Moins visibles sauf nues, au cinéma

Une charte pour l’égalité dans le cinéma

 

Partager cet article

Laisser un commentaire