Accueil CultureCinéma Agnès Varda plaide pour les réalisatrices

Agnès Varda plaide pour les réalisatrices

par Arnaud Bihel
Varda Riga

Agnès Varda lors de la cérémonie des European Film Awards à Riga le 13 décembre 2014. © EFA/Riga2014/M?rti?š Otto

La cinéaste, « féministe joyeuse », honorée par la European Film Academy, a plaidé pour que ses homologues soient « mieux représentées et soutenues ».


 

2014, année Varda. La cinéaste Agnès Varda, 86 ans, a été récompensée le 13 décembre par l’Académie Européenne du Cinéma, European Film Academy, pour l’ensemble de sa carrière. En août, c’est le festival de Locarno qui lui décernait une récompense similaire.

Voir aussi : V comme Varda

« J’ai toujours essayé d’être une féministe joyeuse », a déclaré la cinéaste à Riga, en Lettonie, où elle recevait sa récompense à l’occasion des European Film Awards. Mais elle en a aussi profité pour déplorer que si peu de femmes aient leur place dans le monde du cinéma. « C’est très agréable de recevoir cette récompense, mais quand je vois les autres nommés, j’ai le sentiment qu’il n’y a pas assez de femmes », a souligné Agnès Varda, selon The Guardian. « Je connais beaucoup d’excellentes réalisatrices et monteuses, et j’aimerais qu’elles soient mieux représentées et soutenues par la European Film Academy ».

En Europe, seulement 1 film sur 6 est réalisé par une femme, selon une étude présentée au dernier Festival de Cannes.

Voir : Films de femmes : à Cannes, chiffres et œuvres choc

En 2012, la France comptait 23% de réalisatrices. Leur place progresse depuis quelques années, mais en 2012 l’investissement global dans les films d’hommes était encore 5,6 fois supérieur à celui dans les films réalisés par des femmes.

Voir : Le cinéma féminin grignote son retard

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

luce44 16 décembre 2014 - 16:25

Bravo à Agnès Varda
C’est un constat permanent que cette invisibilité des femmes créatrices. Que faire en amont pour que cette année à Cannes, plusieurs femmes réalisatrices figurent dont des françaises ?

Répondre
flo 17 décembre 2014 - 09:05

Les réalisatrices ne seront pas à Cannes, pas plus que les années précédentes. Ce matin j’entendais l’actrice Karin Viard s’insurger de la différence de salaires entre hommes et femmes dans le cinéma.. Mme Varda s’insurge de l’invisibilité des réalisatrices. J’ai entendu beaucoup d’autres actrices ou réalisatrices tenir le même discours. Aux actes ! Mesdames les actrices boycottez le festival de Cannes ! l’ouverture du festival sans aucune femme aurait sacrément de la gueule… mais bon je rêve. Mais nous spectatrices pouvons au moins jouer notre petit rôle insurgé en boycottant les retransmissions TV et le faire savoir ! moi je m’y engage.

Répondre

Laisser un commentaire