Accueil CultureCinéma Allez-vous aimer Jeanne ?

Allez-vous aimer Jeanne ?

par Valérie Ganne

Comédie sur la dépression, « Tout le monde aime Jeanne » est un premier film rafraîchissant de Céline Devaux.

Jean (Laurent Lafitte) et Jeanne (Blanche Gardin) s’aiment-ils ? (Copyright Jerome Prebois)

Jeanne fait la gueule derrière ses lunettes de soleil. Jeanne, c’est Blanche Gardin venue à Lisbonne vider l’appartement de sa mère décédée. Comédie ou tragédie ? Un peu des deux, disons une comédie romantique qui ne dit pas son nom.

Au début, il y a de quoi déprimer : d’abord la colonne de recyclage des plastiques de l’océan créée par Jeanne, idée écolo-révolutionnaire, s’est effondrée devant les caméras du monde entier. Son échec professionnel cuisant a été très bien relayé par les réseaux sociaux qui adorent ça. De plus, Jeanne vit une solitude sentimentale tenace, dont on ne sait plus si son caractère sombre en est la conséquence ou la cause. Surendettée, elle part donc seule à Lisbonne dans un appartement à vider et à vendre. Elle y croise le fantôme de sa mère un peu trop souvent à son goût. Et quand elle se balade en ville, c’est Jean, ancien camarade de lycée stupide et très collant, qu’elle croise trop souvent. L’originalité fraîche de ce film, c’est la petite voix qui parle à Jeanne et commente tout, une créature très chevelue dessinée par la réalisatrice et qui a d’ailleurs la voix de la réalisatrice.  Cette petite voix, ce mélange des genres, le second degré font tout le charme de ce premier film. Qui prouve une fois de plus que face aux aléas de la vie, il vaut mieux en rire qu’en pleurer. A découvrir .

Qui est Céline Devaux ?

Céline Devaux (copyright Vincent Prades)
Céline Devaux (copyright Vincent Prades)

Elle a commencé dans l’animation (aux Arts Déco à Paris) et s’est fait remarquer dès ses premiers courts métrages d’animation : Le Repas Dominical a reçu le César du court métrage en 2016, Gros Chagrin le Prix du Meilleur Court Métrage à la Mostra de Venise en 2017. Ce film mélangeait déjà dessin animé et prises de vue réelles.

La cinéaste a aussi la particularité de travailler avec le musicien électro Flavien Berger depuis des années : il a réalisé la musique de son film, mais aussi de ses courts métrages, elle a dessiné pour des clips et des concerts du musicien.

Du sujet de « Tout le monde aime Jeanne », Céline Devaux dit avec humour : « Je voulais aussi parler de l’inquiétude individuelle qui nous concerne tous (comment je me comporte, suis-je une bonne personne, comment me libérer de toutes les réflexions toxiques qui m’habitent) dans un monde d’inquiétude universelle (comment vivrons-nous dans vingt ans, quelle capacité d’action ai-je dans ce monde en déréliction). En fait, si on analyse la situation, c’est quasiment la définition clinique de la dépression : se lever, savoir que tout est merdique et n’avoir aucune possibilité d’agir. »

Tout le monde aime Jeanne de Céline Devaux, (1h35, France) avec Blanche Gardin, Laurent Lafitte, Maxence Tual, Marthe Keller. Musique de Flavien Berger. Produit par les Films du Worso, distribué par Diaphana. En salle le 7 septembre.

Tout le monde aime Jeanne, la Bande annonce

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire