Au Royaume-Uni, des rayons jouets de moins en moins sexués

ToysGrâce à la campagne de Let Toys Be Toys, la moitié des grandes enseignes ne proposent plus de rayons de jouets « filles » et « garçons ». Elles n’étaient que 20% dans ce cas il y a encore un an.


 

Une étude vient de le souligner : en France, les catalogues de Noël restent remplis de stéréotypes pour filles et garçons (Voir : Stéréotypes : 10 catalogues de Noël à la loupe). Mais outre-Manche, la pression contre le “marketing genré” produit des effets. C’est ce dont se réjouit l’association Let Toys Be Toys. Actif depuis novembre 2012, ce groupe fait pression sur les grandes enseignes pour qu’elles suppriment de leurs rayons les…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php