De nouvelles mensurations pour Barbie

par Arnaud Bihel

La société Mattel lance trois nouveaux « types de silhouette » pour sa poupée mythique. Dont une Barbie plus « ronde ». Une première en 57 ans.


 

Barbie évolue et le fait savoir à corps et à cris. La société Mattel frappe un grand coup jeudi 28 janvier en dévoilant des poupées aux mensurations différentes. Une grande première. Trois nouveaux « types de silhouette » viennent désormais accompagner la traditionnelle poupée longiligne aux formes irréelles. Une Barbie plus petite, une plus grande, et une plus « ronde » (« curvy », en VO).

 

Mattel affiche ainsi sa volonté de ne plus proposer un standard unique de beauté, ce que faisait Barbie depuis sa création il y a 57 ans… en essuyant régulièrement des critiques. Si la société affirme que Barbie n’a pas d’influence sur l’image corporelle des petites filles, « nombre d’études suggèrent cependant que Barbie a tout de même une certaine influence sur la façon dont les filles considèrent le corps idéal », note le magazine Time. Le Telegraph relève en outre qu’avec ces nouveaux modèles « le thigh gap a officiellement disparu ».

Et la couverture du Time consacrée à cette évolution, jeudi 28 janvier, est explicite : « On peut arrêter de parler de mon corps, maintenant ? »

Barbie TimeCette volonté d’offrir enfin plus de diversité est loin d’être innocente : depuis plusieurs années Barbie connaît une « crise d’identité », relève Time : ses ventes ont plongé de plus de 20% entre 2012 et 2014, et ont continué à baisser en 2015.

Depuis longtemps déjà Mattel cherchait à dépasser les clichés « girly » en proposant des versions de barbie dans toutes sortes de métiers. Si les « fashionistas » sont toujours de la partie dans les nouveaux modèles dévoilés ce 28 janvier, Mattel propose aussi une équipe d’espionnes, et bientôt une développeuse de jeu vidéo et même un duo « présidente et vice-présidente ».

Barbie_Dolls

 

 

Partager cet article

1 commenter

flo 29 janvier 2016 - 16:55

Mattel aura véritablement dépassé les clichés lorsqu’il nous sortira un Ken bedonnant… Tout le reste n’est que sacralisation du Corps féminin, encore et encore…

Répondre

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?