Accueil Société La BCE découvre l’égalité

La BCE découvre l’égalité

par Arnaud Bihel

Dirigée exclusivement par des hommes, la Banque Centrale Européenne annonce des objectifs chiffrés pour féminiser ses instances de direction.


 

Et si des femmes venaient à prendre part aux décisions sur la politique monétaire européenne ? La Banque Centrale Européenne, bastion masculin, semble prête à s’ouvrir. C’est ce que relève le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, jeudi 29 août.


Pendant ce temps, le débat fait rage sur l’identité du futur directeur de la Fed, l’équivalent de la BCE aux Etats-Unis (Voir : Quelle tête pour la Fed ?) C’est une femme qui pourrait, pour la première fois, prendre les commandes de l’institution.

L’institution vient de se fixer une politique de quotas : « A la fin de 2019, nous voulons 35 % de femmes qualifiées dans les fonctions intermédiaires de direction et 28 % dans les fonctions supérieures », déclare au quotidien l’Allemand Jörg Asmussen, membre allemand du directoire de la BCE. Autrement dit, il s’agit de doubler la proportion de femmes, actuellement de 17 et 14% à ces postes. Alors que sur l’ensemble du personnel de l’institution hommes et femmes sont en nombre égal, relève le journal.

« La clé du succès réside dans un changement de mentalité des dirigeants actuels de la BCE », affirme le dirigeant, selon qui les candidatures féminines ne manquent pas.

Reste que cet objectif ne s’applique pas aux plus hautes fonctions, alors qu’aujourd’hui la direction générale de la BCE ne compte que deux femmes sur quatorze postes. Et que les 23 membres du Conseil des gouverneurs, l’instance dirigeante de l’institution, sont tous des hommes.

La nomination du 23ème, le Luxembourgeois Yves Mersch, avait provoqué à l’automne un long bras de fer avec le Parlement européen (Voir : Commentaires acerbes après la nomination d’Yves Mersch à la BCE). En « compensation », c’est une femme, la Française Danièle Nouy, qui devrait prendre en 2014 les rênes du futurconseil de supervision bancaire de la BCE (Voir : Compensation féminine à la BCE).

  

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire