Accueil International Le Brésil dans le petit cercle des gouvernements 100% masculins

Le Brésil dans le petit cercle des gouvernements 100% masculins

par Arnaud Bihel
Temer Brésil
Temer Brésil

Michel Temer et ses ministres, le 12 mai 2016. Par Michel Temer sur Flickr (CC-BY 2.0)

Dilma Roussef, première femme présidente du Brésil, écartée du pouvoir, le nouveau gouvernement de Michel Temer ne compte que des hommes blancs.


 

Est-ce du machisme inconscient ou volontaire ? Le nouveau gouvernement du Brésil, intronisé jeudi 12 mai après la destitution de la présidente Dilma Roussef, ne compte que des hommes blancs. L’image de ces messieurs se pressant pour prêter serment était frappante, alors que Dilma Roussef, première femme à avoir présidé le Brésil, dénonce un coup d’Etat institutionnel, motivé entre autres par le sexisme de ses opposants.

Le nouveau gouvernement du président Michel Temer compte donc 24 ministres, tous des hommes. C’est la première fois depuis la période de la dictature – le gouvernement Geisel de 1975 à 1982 – qu’aucune femme n’occupe un ministère. Celui des droits des femmes a par ailleurs été supprimé.

De nombreuses voix ont aussitôt dénoncé la composition 100% masculine (et blanche) de ce nouveau gouvernement, qui va « à contre-courant de l’Histoire », déplore par exemple l’ONG Think Olga.

Le Brésil rejoint 6 autres pays seulement qui ne comptent aucune femme ministre : l’Arabie saoudite, le Brunei, le Pakistan, Tonga, Vanuatu et la Hongrie. Deux mois plus tôt, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon avait appelé à ce « qu’il n’y ait plus dans le monde de gouvernement ou de parlement sans aucune femme ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

La Slovaquie quitte le club des gouvernements sans femme

Parmi les 73 maîtres du monde, 9 femmes

Simone de Beauvoir électrise le bac brésilien

Le Brésil face à la culpabilisation des femmes

La compétition sportive favorise le leadership des femmes

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

blabla9 13 mai 2016 - 18:08

ça pue… pire que la France !

Répondre
Mimimi 13 mai 2016 - 20:25

Si c’est pour avoir une femme comme Dilma…

Répondre
mlfourel@yahoo.fr 15 mai 2016 - 00:48

Eh Bien ! Si Hillary Clinton gagne aux Etats Unis, elle pourra construire un gouvernement totalement féminin, cela ne choquera pas trop…
Si Dilma s’est fait virer, la seule vraie cause c’est peut-être bien parce qu’elle était une femme.

Répondre

Laisser un commentaire