Cannes 2018 : des gagnantes, une perdante

Nadine Labaki recevant son prix

Dans la compétition officielle, deux des trois réalisatrices ont été primées. Dans les sélections parallèles, quelques femmes ont été récompensées. Mais la critique a outrageusement démoli une des “sélectionnées”.

Elles étaient 19. Dix-neuf réalisatrices dans les sections compétitives du Festival de Cannes, soit 30% des 67 films présentés pendant dix jours sur la Croisette. Des trois réalisatrices « élues » parmi les vingt et un réalisateurs en compétition officielle, deux sont reparties primées. La première, Nadine Labaki, a reçu le prestigieux prix du jury pour Capharnaüm, plaidoyer pour dénoncer la situation des enfants des rues de Beyrouth. Ce qui a offert à la cinéaste une tribune de quelques minutes…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php