Chair féminine en cuisine

par Arnaud Bihel

Un chef cuisinier, accompagné de paires de fesses en string et autres femmes à moitié nues. C’est l’un des clichés du dernier « Calendrier des chefs » du Nord-Pas-de-Calais réalisé par un photographe français.


 Pour sa troisième édition, le « Calendrier des chefs » du Nord-Pas-de-Calais fait une nouvelle fois dans la délicatesse. Dans la cuisine d’un grand chef, trois femmes en string, deux en train d’étendre du linge, une tenant un poireau, et la quatrième portant un fouet laissant couler de la sauce blanche. Des femmes entourées d’un chef cuisinier entièrement habillé, lui, et contraint de repasser.

Calendrier2014

Non, ce n’est pas un calendrier daté de 1953, mais à paraître pour l’année 2014. Le photographe Thomas Muselet réalise jusque fin octobre les derniers clichés de son calendrier annuel comprenant une photo particulièrement graveleuse et sexiste, même si l’intéressé s’en défend : « Tout le calendrier est basé sur l’humour et la dérision, il faut replacer la photo dans son contexte ».

Le contexte ? Un chef cuisinier étoilé, Éric Delerue, « connu pour être un coureur de jupons dans le milieu » d’après le photographe. « L’an dernier, Éric Delerue était photographié un poireau à la main, entouré de femmes commis qu’il dominait. Cette année, ce sont les femmes qui dominent le personnage puisqu’elles le forcent à faire le repassage et que c’est une femme qui tient le poireau. »

« C’est assez rare, des femmes chefs dans le Pas-de-Calais »

Déjà, la photo d’Éric Delerue dans le « Calendrier des chefs » 2013 laissait un goût amer. Le cliché représentait plusieurs femmes blondes, toutes en sous-vêtements, une en train de se limer les ongles, une deuxième renversant un bac de fruits (la sotte !), deux autres au travail, de dos, en string et porte-jarretelles, alors que le seul homme dans la cuisine était entièrement habillé, un poireau dans la main.

calendrier2013

Sur les vingt chefs qui figureront dans le Calendrier 2014 des Chefs, aucune femme pour porter la toque. Aucune non plus les deux années précédentes. « Parce qu’à part une ou deux, c’est assez rare des femmes chefs dans le Pas-de-Calais », explique Thomas Muselet. « S’il y en avait, j’en ferais aussi des clichés. »

Et le photographe d’ajouter : « Il ne faut pas se focaliser sur une seule photo. Mon but n’est pas de mettre à mal les femmes ou de les montrer nues. Tout le calendrier comporte des photos délirantes, où les hommes ne sont pas forcément à leur avantage. Il s’agissait de trouver et d’accentuer les passions, hobbies, défauts de chacun des chefs ».

Affaire réservée aux hommes

Si, selon Thomas Muselet, les hommes aussi en prennent pour leur grade, force est de constater qu’aucun  n’apparaît nu dans ces clichés, représenté tel un objet de désir. Les femmes sont soit des objets sexuels, soit de pauvres nigaudes malhabiles, qui ne peuvent évidemment pas être un grand chef étoilé. Affaire réservée aux hommes.

Pourtant, des efforts sont faits pour dépasser les clichés et donner une place aux femmes dans une profession qui, de fait, compte 94% d’hommes. Ainsi, les deux concours de cuisine télévisés à succès – Top Chef et Masterchef – comptent chacun une femme parmi les quatre membres de leur jury de professionnels. Mais ce genre de photographies vient confirmer qu’il reste beaucoup à faire pour qu’évolue l’image du grand chef viril, maître de sa cuisine.

 

Non, le Calendrier des chefs n’est pas comparable à celui des Dieux du Stade

Si face à ce type de clichés, certains observateurs pourraient arguer que les femmes peuvent elles aussi se rincer l’œil avec le calendrier des Dieux du Stade, sont tout de même à souligner les différences de postures et de traitements réservés aux deux sexes dans ces calendriers.

  • Oui, les rugbymen sont (presque) nus dans le calendrier des Dieux du stade. Mais ils sont toujours photographiés en position valorisante : musclé, viril, puissant, tel le mâle dominant. Le nom du calendrier est en soi une apologie des joueurs : ils ne sont rien d’autre que des Dieux…

  • Oui, ils se montrent (presque) nus, mais ils sont les sujets de ce calendrier, pas des objets comme c’est le cas avec la photo d’Éric Delerue 

  • Oui, les rugbymen posent (presque) nus, mais ils ne sont pas accompagnés de femmes entièrement habillées, photographiées dans une posture dominatrice (l’argument du poireau n’est pas recevable)

  • Oui, les rugbymen s’affichent (presque) nus, mais ils ne sont pas représentés de façon dégradante, tels des idiots ne sachant nullement manier le ballon, maladroits, incapables de se servir de leurs dix doigts

Partager cet article

29 commentaires

florence 9 octobre 2013 - 17:32

C’est un brin ridicule, à peine coquin, méga stéréotypé.. bof
et l’obsession de Mr Delerue pour le poireau béchamel finit par devenir suspecte… étoilé dites-vous ?

Répondre
@segoparoyale 9 octobre 2013 - 18:03

ce qui me gêne le plus ds le calendrier des rugbymen c’est le titre qui me fait penser au film de propagande nazi de Leni Riefenstahl
quand au calendrier du cuistro
là no comment

Répondre
aglr 10 octobre 2013 - 08:29

C’est sexy, les femmes sont belles et comme toujours elles font tourner les têtes et le monde. Nickel. Bravo mesdames.

Répondre
Aziza 10 octobre 2013 - 10:24

J’en ai juste assez de voir mon cul(enfin, celui des femmes) partout, à tout propos, juste pour être sûr qu’on regarde…et je fais remarquer qu’en 1953, on n’aurait pas pu montrer de telles images!

Répondre
Nickbush 10 octobre 2013 - 12:34

C’est pathetique

Répondre
Personne 10 octobre 2013 - 17:50

Quelle magnifique et amusante photo, qui nous présente un harem de quatre DOMINATRICES en lingerie autour un chef habillé. Quelle expression de leur pouvoir féminin ! Quel renversement des rôles !

Rohlala, mais non, le milieu de la grande cuisine n’est pas sexiste, allons, allons… Si 94% des chefs sont des hommes, c’est simplement que par nature, génétiquement, l’Homme est plus doué pour la cuisine que la femme !

Comment ça, ce sont les femmes qui font majoritairement la cuisine à la maison ?… Non, mais ça, c’est parce qu’il faut bien que l’Homme travaille pendant qu’elle fait la cuisine, vu qu’il est plus compétent en tout et que c’est lui qui va rapporter le plus d’argent ! Mais c’est la nature, oh la la, il a les gênes de la Compétence Universelle, c’est comme ça… Arrêtez de voir le mal partout, les femmes !

Mesdames, vous êtes si belles quand vous êtes en colère, vous savez si bien nous manipuler avec votre beauté…

Répondre
Yannick 11 octobre 2013 - 07:13 Répondre
Marie-Jeanne 11 octobre 2013 - 08:01

C’est complètement stupide comme photo et comme thème. Comment un photographe n’a pas d’idées plus intéressantes que celle-ci ? et du chef de cuisine n’en parlons pas, c’est zéro pointé.

Répondre
Prune 11 octobre 2013 - 09:37

« Yannick »
Notre réponse sur Atabula
http://www.atabula.com/category/dire/coup-de-gueule-dire/

Hum, les commentaires sont censurés sur votre site. Bien je vais les laisser ici.

Vos justifications sont pathétiques. Du je ne suis pas racistes, voyez j’ai plein de noirs qui travaillent pour moi (remplacer sexisme, et femmes on voit mieux le foutage de gueule).
Les femmes sont montrées en position dominantes, Ah oui? Avec le cul à l’air et pour mettre en exergue le coté « coureur de jupon » du chef en question?

Je ne photographie généralement pas de femmes nues. Eh bien c’est bien dommage car vous n’avez aucun talent, vous êtes nul, par contre vous seriez particulièrement en phase avec l’esthétique des porno beaufs moyens. Je vous conseille de vous réorienter dans cette voie, vous avez le profil idéal.

Cordialement, une admiratrice.

Répondre
luce44 11 octobre 2013 - 17:35

Comment en est-on encore à de tels clichés, l’homme habillé au milieu de femmes presque nues, pour un sujet qui n’a aucun rapport. La photo est tellement nulle qu’elle est une contre-publicité pour le photographe et les commanditaires du calendrier.
Les femmes sont en réalité celles qui ont inventé l’agriculture et la cuisine tout au long de l’histoire, et non pas ces imbéciles incapables.
Ne peut-on avoir un registre factuel et non ces photos de mauvais goût, qui n’amusent que leurs auteurs et laissent les spectateurs pantois devant de telles bêtises (fantasmes de leurs créateurs). Quant aux spectatrices, elles n’en reviennent pas d’être ramenées à de tels objets imaginaires.

Répondre
Yannick 11 octobre 2013 - 20:27

Désolé et je le répète la journaliste est tombé dans le panneau de la facilité, j’eusse aimé qu’elle m’apela
Les 2 photos font partis d’un ensemble de plus de 40 clichés tous différents et traitant d’autres sujets. Elle est volontairement outrer pour justement dénoncer la faible représentation des femmes dans le monde de la gastronomie. La caricature étant tellement grotesque jamais je n’aurais pensé qu’elle puisse être prise au sérieux. Elle a quand même fait rire ma femme, ma fille et ma grand mère qui fête ses cent ans en novembre. Mais ma mamie a su garder un esprit jeune et malicieux …

Répondre
Zeblouze 11 octobre 2013 - 21:37

Rihanna, Miley Cyrrus, Lady Gaga….
Des icônes à mettre au crédit d’une bonne image des femmes véhiculée par des femmes.
C’est vrai c’est mieux :/

Cliché pour cliché…..

Répondre
Ludo 11 octobre 2013 - 23:40

Je suis assez consterné de lire, à l’heure (ou l’époque) où la tolérance est de mise, un article aussi affligeant.
En effet, la photo, comme toute forme d’expression, est sensée représenter une opinion, une sensibilité, une forme d’humour, etc
Bref, une expression libre est ouverte.

Quels senseurs et autre pseudo féministe bien pensant n’y vont pas là trouver un terrain facile pour leur préchi-précha ?
Les voit-on critiquer les oeuvres de peintures des siècles passés représentant des femmes nues ?
Bien sur que non, car cela les exposerait à la raillerie et à la honte…

Par contre, critiquer sans connaissance du contexte des photos de femmes (non nues, et oui la nudité s’entend sans aucun vêtements aucun) Alors là, il y a du monde « bien pensant ».

L’art de la dérision est-il devenu incompréhensible depuis la disparition des Coluche et autre Desproges ?
Non, je ne crois pas. C’est plutôt la prolifération de pseudo rédacteurs en mal de sensations aisées, prêt à faire le « buzz » pour une paire de fesses à l’air, qui prédomine.

Mesdames et Messieurs les bien-pensants et donneurs de leçon de morale, révisez vos classiques, arrêtez de tout interdire et de tout critiquer au nom d’une morale douteuse (qui soit dit en passant, cause plus de tort à vos causes, que de bien)Et surtout, faites preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit et D’HUMOUR.
Le monde ne pourra que mieux s’en porter.

A bon entendeur…

Répondre
Yannick 12 octobre 2013 - 00:16

« Ludo »
Je suis assez consterné de lire, à l’heure (ou l’époque) où la tolérance est de mise, un article aussi affligeant.
En effet, la photo, comme toute forme d’expression, est sensée représenter une opinion, une sensibilité, une forme d’humour, etc
Bref, une expression libre est ouverte.

Quels senseurs et autre pseudo féministe bien pensant n’y vont pas là trouver un terrain facile pour leur préchi-précha ?
Les voit-on critiquer les oeuvres de peintures des siècles passés représentant des femmes nues ?
Bien sur que non, car cela les exposerait à la raillerie et à la honte…

Par contre, critiquer sans connaissance du contexte des photos de femmes (non nues, et oui la nudité s’entend sans aucun vêtements aucun) Alors là, il y a du monde « bien pensant ».

L’art de la dérision est-il devenu incompréhensible depuis la disparition des Coluche et autre Desproges ?
Non, je ne crois pas. C’est plutôt la prolifération de pseudo rédacteurs en mal de sensations aisées, prêt à faire le « buzz » pour une paire de fesses à l’air, qui prédomine.

Mesdames et Messieurs les bien-pensants et donneurs de leçon de morale, révisez vos classiques, arrêtez de tout interdire et de tout critiquer au nom d’une morale douteuse (qui soit dit en passant, cause plus de tort à vos causes, que de bien)Et surtout, faites preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit et D’HUMOUR.
Le monde ne pourra que mieux s’en porter.

A bon entendeur…

Merci Ludo

Répondre
De Profundis 12 octobre 2013 - 09:11

« Yannick »

« Ludo »
Je suis assez consterné de lire, à l’heure (ou l’époque) où la tolérance est de mise, un article aussi affligeant.
En effet, la photo, comme toute forme d’expression, est sensée représenter une opinion, une sensibilité, une forme d’humour, etc
Bref, une expression libre est ouverte.

Quels senseurs et autre pseudo féministe bien pensant n’y vont pas là trouver un terrain facile pour leur préchi-précha ?
Les voit-on critiquer les oeuvres de peintures des siècles passés représentant des femmes nues ?
Bien sur que non, car cela les exposerait à la raillerie et à la honte…

Par contre, critiquer sans connaissance du contexte des photos de femmes (non nues, et oui la nudité s’entend sans aucun vêtements aucun) Alors là, il y a du monde « bien pensant ».

L’art de la dérision est-il devenu incompréhensible depuis la disparition des Coluche et autre Desproges ?
Non, je ne crois pas. C’est plutôt la prolifération de pseudo rédacteurs en mal de sensations aisées, prêt à faire le « buzz » pour une paire de fesses à l’air, qui prédomine.

Mesdames et Messieurs les bien-pensants et donneurs de leçon de morale, révisez vos classiques, arrêtez de tout interdire et de tout critiquer au nom d’une morale douteuse (qui soit dit en passant, cause plus de tort à vos causes, que de bien)Et surtout, faites preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit et D’HUMOUR.
Le monde ne pourra que mieux s’en porter.

A bon entendeur…

Merci Ludo

c’est vous qui êtes affligeants. Parler d' »une opinion, une sensibilité, une forme d’humour, » quand on fait des calendriers de camionneurs c’est grotesque. Et comparer cela à l’humour de Coluche ou de Desproges , mais vous n’avez peur de rien. Jamais ces grands de l’humour n’ont baigné dans une telle vulgarité. Un peu de respect pour eux s’il vous plait.

Répondre
Prune 12 octobre 2013 - 15:05

[/quote]c’est vous qui êtes affligeants. Parler d' »une opinion, une sensibilité, une forme d’humour, » quand on fait des calendriers de camionneurs c’est grotesque. Et comparer cela à l’humour de Coluche ou de Desproges , mais vous n’avez peur de rien. Jamais ces grands de l’humour n’ont baigné dans une telle vulgarité. Un peu de respect pour eux s’il vous plait.[/quote]

Merci! Je ne pense pas que Coluche ou Desproges voudraient qu’on les associe à l’esthétique d’un Dorcel.

Qui est le bien pensant à faire son préchi précha et sa censure? Le photographe est nul, son travail ne montre ni originalité, ni esthétisme, ni talent, et il faudrait se taire?
Pourquoi? Il faut assumer ses « productions artistiques » et les critiques qui les accompagnent. Ou alors s’abstenir de rendre public de telles nullités.

Bien le bonjour à mémé Yannick, vous lui apporterez un magazine porno de ma part 😉

Répondre
Trish 12 octobre 2013 - 15:29

Cet article est tout simplement affligeant et bourré d’une idéologie féministe! C’est vrai que ces femmes ont posé sous la torture! L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne (merci à Franck Zappa pour cette citation) et si vous ne comprenez pas la dérision de la photo c’est que vous avez un sacré problème de tolérance!

Répondre
Doudou 12 octobre 2013 - 18:06

Les photos sont rigolotes et pas du tout pornos
Par contre offrir un magazine « porno »à la Mamie de Yannick
C’est déplacé
« Bien le bonjour à mémé Yannick, vous lui apporterez un magazine porno de ma part 😉 »dixit Prune
Attention les Prunes ça donne la colique

Répondre
Albert 12 octobre 2013 - 18:09

C’est sous le titre tout en subtilité de « Chair féminine en cuisine » que le site d’information Les Nouvelles news* s’est offusqué hier de la publication prochaine d’un calendrier mettant en scène un chef du Nord de la France et des femmes dénudées. Et de s’étonner que l’on puisse encore en 2013 sombrer dans ce type de clichés vis à vis de la gente féminine, qui plus est sous-représentée dans le secteur de la restauration. Une polémique relayée sur les réseaux sociaux. Point de vue des intéressés.

Yannick Hornez, initiateur du calendrier des chefs du Nord-Pas-de-Calais

« Il s’agit bien évidemment d’une caricature et notre but est justement de dénoncer la faible place des femmes en cuisine. Il faut replacer cette image dans le contexte de ce calendrier dont nous sortons en 2014 la troisième édition et dans lequel nous cherchons à donner une image iconoclaste des chefs du Nord-Pas-de-Calais. Sur quarante photos, seules deux ont mis en scène des femmes dénudées. Cette année, la photo d’Eric Delerue (chef du Cerisier, à Laventie) va dans le sens d’une revanche des femmes, même si évidemment elle fonctionne sur des clichés. Nous voulons rester dans le registre de l’humour. Tant pis si nous ne sommes pas compris. D’ailleurs nous préparons la dernière image du calendrier avec Yorann Vandriessche (l’Arbre, à Gruson) et Cindy Bastien, élue plus beau corps de l’année ».

Répondre
Albert 12 octobre 2013 - 18:10

Thomas Muselet, photographe

« Je tiens d’abord à rappeler que ce n’est absolument pas ma spécialité de photographier des femmes nues, sauf commande spéciale. Cette image s’inscrit dans un projet et un univers graphique. Elle est née du souhait de bousculer une certaine image de la cuisine et des cuisiniers, figée, guindée. Nous avons voulu casser les codes. C’est pourquoi nous avons par exemple montré Marc Meurin (chef doublement étoilé du Château de Beaulieu) mangeant un hamburger. Avec Eric, nous avons seulement voulu jouer sur le fait qu’il aime la compagnie des femmes. Il n’y a malheureusement pas de femme chef dans la région et donc dans le calendrier, mais si tel avait été le cas, on aurait aussi bien pu l’imaginer entourée d’hommes dévêtus. »
Eric Delerue, chef du Cerisier (Laventie)

Répondre
Albert 12 octobre 2013 - 18:11

Eric Delerue
Je ne pense vraiment pas être sexiste. La preuve : je suis un des chefs de ma région à travailler le plus avec des femmes. La moitié de mon personnel de cuisine quand j’étais à la Laiterie (Lambersart), trois sur huit à Laventie. J’ai fait ces photos simplement parce que je les trouvais amusantes, sans penser à mon image. Et je n’ai eu aucun retour négatif des clients. Au contraire, plusieurs m’ont dit que l’année 2013 resterait sur le mois d’avril. Mais je ne sais pas si chez eux, ils ne se sont pas pris le calendrier dans la figure…

Propos recueillis par Marie-Laure Fréchet

*Le site Les nouvelles news se positionne comme un magazine d’information indépendant qui a vocation à traiter l’actualité tout en respectant la parité. Il veut donner autant de visibilité aux femmes qu’aux hommes dans le contenu de l’info et gommer les stéréotypes sexués.

Répondre
Arnaud 12 octobre 2013 - 18:13

Tres bonne photos continue comme ça apres pour tout les rageux ou les débats feministes laisse les au placard ne pollue pas ta toile par ce genre de serpent baveux c’est le jeu d’aujourd’hui ils savent pas quoi foutre de leur temps donc il critique comme ça ça crée du jus et on perd du temps pour l’essentiel et l’évolution de toute chose, créer des problemes mais pas de solution voici notre socièté et ces médias controlés qui savent plus quoi inventer pour faire de l’audience.

Répondre
Mélusine 12 octobre 2013 - 18:14

mon dieu cet article est d’une absurdité phénoménale !!!! la journaliste ( enfin peut être…ou pas ) doit être sacrement frustrée ou dénuée de tout humour et dérision c’est d’un pathétique … et je parle même pas des commentaires …

Répondre
Antoine 13 octobre 2013 - 08:04

Pub gratos. C’est toujours bon à prendre. Les rageux(ses) féministes me font bien rire dans des cas comme ça. Si la personne qui a écrit ses lignes ne trouve pas ici l’humour, le burlesque et le second degrés c’est franchement triste pour elle !

Répondre
Lenny 13 octobre 2013 - 08:07

Alors la c’est splendide j’en avais entendu des conneries mais la cest juste un grand bravo au journaliste !
Thomas non seulement tu sais ce que tu vaux ainsi que ton travail et me concernant cela ne m atteins même pas ! Je me répète. Jadore notre photo ! 🙂

Répondre
florence 14 octobre 2013 - 10:48

Attention SCOOP : Eric Delerue photographié en jarretelles et mules à pompon sur le futur calendrier 2015 !!! (avec juste une petite giclée de béchamel à la commissure pour faire gay friendly…)
PUNK IS NOT DEAD !!!

Répondre
detout 14 octobre 2013 - 14:02

On c’est que la plupart des cuistos/patissiers sont des beaufs, qu’en MP les titres les plus vendus ce sont les journaux de culs… de bons indicateurs concernant le niveau des français… En tout cas l’argument d’albert ne tient pas…

Quant à la note de Delerue : « je n’ai pas pensé à mon image » – incroyable, un mec qui pense ! (humour) … ou qui s’intéresse à autre chose qu’à son image, SON EGO ou son plaisir… C’est vraiment un gros naze ce type… et comme il a pour clients des nazes à son image…

Répondre
Océane 18 octobre 2013 - 10:58

« Mélusine »
mon dieu cet article est d’une absurdité phénoménale !!!! la journaliste ( enfin peut être…ou pas ) doit être sacrement frustrée ou dénuée de tout humour et dérision c’est d’un pathétique … et je parle même pas des commentaires …

Forcément dès qu’une femme l’ouvre elle est frustrée …
Personnellement je trouve cette photo très maladroite, je ne vais pas dire que l’auteur est sexiste, mais choisir ce type de situation pour je cite « dénoncer la faible place des femmes en cuisine » n’est franchement pas une bonne idée.

Répondre
Prune 8 novembre 2013 - 09:00

Imaginez-vous pareil défense pour une autre catégorie discriminée :
Je ne suis pas du tout raciste, d’ailleurs il y a beaucoup de noirs sans papiers qui travaillent pour moi (ils sont tellement moins chers !!!) si c’est pas la preuve que je suis prêt à exploiter tout le monde sans distinction de race ou de sexe hein !

Et d’ailleurs pour dénoncer la faible place des noirs en cuisine, vous devriez faire une page de calendrier où ils seraient en banania avec un gros rouge à lèvre vermillon, habillé en domestique en train de servir le grand chef blanc. Ça serait classe, à mettre en face de celle qui existe déjà sur les femmes.
Bon essayer de travailler l’esthétisme, parce que là les photos sont assez moches, mais bon, je suis sure que le photographe va faire un effort.

Répondre

Répondre à @segoparoyale Annuler la réponse