Chronique de Cannes : Quand deux filles mettent deux gars à genoux….

A genoux les gars d’Antoine Desrosières a été projeté le 10 mai dans la sélection Un Certain Regard du Festival de Cannes. Un film carrément décapant

Une fois n’est pas coutume, commençons par vous parler d’un film réalisé par un homme. Même si, à Cannes, ce sont les réalisatrices qui ont besoin de visibilité (voir : Trois réalisatrices déterminées sur la Croisette )

 A genoux les gars d’Antoine Desrosières à Cannes, c’est un peu les jeunes qui déboulent dans une fête où ils n’auraient pas dû être invités pour danser sur les tables.  

Son réalisateur n’a pourtant plus vingt ans, il…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php