Accueil International Cologne : attouchements sur une journaliste

Cologne : attouchements sur une journaliste

par Marina Fabre
Carnaval Cologne RTBF
Carnaval Cologne RTBF

Capture d’écran RTBF

En direct du carnaval de Cologne, la journaliste belge Esmeralda Labye a subi des attouchements « à caractère sexuel ». La RTBF a déposé plainte pour ces actes qui « portent atteinte à Esmeralda et aux femmes en général ». 

La scène s’est déroulée le jeudi 4 février. La journaliste Esmeralda Labye, envoyée spéciale à Cologne de la RTBF, la télévision belge francophone, suivait en direct le début des festivités du célèbre carnaval. « Ça se passe relativement bien », expliquait-elle aux téléspectateurs. Pourtant au même moment, derrière elle, trois jeunes hommes mimaient des actes sexuels et lui chuchotaient à l’oreille.

Un « manque de respect » qui a fait réagir. La rédactrice en chef du service politique de la chaîne, Johanne Montay, s’est dite « choquée » : 

 

Pire, la scène s’est poursuivie hors antenne par des attouchements : « Ce direct était effectivement chaotique avec des doigts d’honneur, un homme qui s’amusait à mimer derrière moi une scène sexuelle qui n’avait pas lieu d’être et puis surtout une main qui s’est posée sur ma poitrine au terme de ce direct. Cette scène m’a choquée », a témoigné plus tard la journaliste lors d’un nouveau direct.

Une agression qui ne passe pas. Le directeur de l’Information et des Sports de la chaîne, Jean-Pierre Jacqmin, réagissait le soir même dans le JT : « La RTBF a décidé de déposer plainte en Allemagne pour que les faits soient instruits plus rapidement, ils sont inadmissibles et ce quel que soit l’état d’ébriété de ces quelques jeunes hommes. »

Dans un communiqué, la RTBF annonçait limiter la diffusion des images « de ces comportements dégradants vis-à-vis de sa collègue » et affirmait avoir reçu dans l’après-midi des excuses de la mairie de Cologne qui apporterait « si nécessaire, la protection de la police encadrant l’évènement ».

Suite aux agressions sexuelles de masse du Nouvel An dans la ville, le dispositif de sécurité a en effet triplé pour l’édition 2016 du Carnaval : 2 500 policiers sont déployés pour le carnaval auquel participent des centaines de milliers de personnes. La mairie a également annoncé avant l’événement un meilleur éclairage des « coins sombres » ainsi que la mise en place durant le carnaval d’un « point de sécurité pour les femmes » où elles peuvent recevoir conseils et accompagnement face « au harcèlement, aux menaces ou agressions ».

La journaliste de la RTBF, quant à elle, a décidé de continuer son reportage à Cologne. « Notre respect va vers elle, notre mépris envers ses agresseurs », a conclu Jean-Pierre Jacqmin.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Agression sexuelle ? Circulez, c’est de l’humour

Harcelée pendant un reportage sur le harcèlement

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire