Accueil Société Contre les inégalités, lavez sur cycle rapide

Contre les inégalités, lavez sur cycle rapide

par Arnaud Bihel

Les femmes consacrent beaucoup plus de temps que les hommes aux tâches ménagères. Un fabricant d’électroménager semble le découvrir avec un sondage… qu’il transforme en argument marketing.


 

Tiens, une nouvelle étude sur les femmes, le ménage et le sexe… Celle qui a les honneurs de la presse internet en cette fin de semaine provoque ce genre de titre : « Les femmes préféreraient le ménage à l’amour ». L’association des deux termes, sexe et ménage, a toujours son petit succès : en janvier, c’est une enquête venue des Etats-Unis et intitulée « Egalitarisme, travail ménager et fréquence des rapports sexuels dans le mariage » qui avait fait les choux gras de la presse, avec son lot de stéréotypes.

Cette fois « l’information » vient de Grande-Bretagne, à partir d’un sondage… réalisé par la marque d’électroménager Beko. Le fait que les personnes interrogées (britanniques, donc) préféreraient faire le ménage plutôt que l’amour n’est qu’un des éléments de cette étude.

Aveuglement des médias français

36% des personnes citent comme « plus grand plaisir » le fait d’avoir une maison propre. Devant le fait de prendre des vacances (34%), le sexe n’arrivant qu’en troisième position (18%). Mais contrairement à ce qu’ont repris plusieurs titres en France, ces pourcentages prennent en compte à la fois les femmes et les hommes. Mais il semble que pour la majorité des médias, quand on parle de ménage, seules les femmes seraient concernées.

Elles le sont certes davantage. Car au-delà de cette accroche sur le sexe, le sondage souligne surtout une évidence : les femmes passent en moyenne 17 heures par semaine à faire le ménage, 6 heures de plus que les hommes. Il montre aussi que les hommes surestiment leur implication et que 26% des femmes (exactement comme en France) estiment que leur conjoint ne fait rien dans la maison.

Libère la femme ?

Mais le plus effarant est la conclusion qu’en tire Beko, par la voix de son responsable marketing George Mead : ce sondage « montre qu’il existe un décalage entre les sexes en matière de travail domestique, et donc les appareils qui permettent de gagner du temps peuvent aider les familles à passer davantage de bons moments ensemble. Les nouvelles machines lavantes-séchantes de Beko possèdent deux options super-rapides – un cycle de lavage de 14 minutes pour deux kilos de linge, et avec notre cycle lavage-séchage vous pouvez porter une chemise propre en 55 minutes. »

Il ne s’agit donc pas de mettre en avant la possibilité d’une meilleure répartition des tâches au sein du couple… mais d’acheter les produits Beko qui permettront à madame de gagner du temps. Cinquante ans après le slogan « Moulinex libère la femme », rien de neuf dans la buanderie…

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Alice 27 septembre 2013 - 12:16

Que signifie exactement, dans cette enquête, « faire le ménage » ? 17h par semaine me parait énorme !! (mais ma conception du ménage est peut-être trop restrictive ?)

Répondre
arnaudbihel 27 septembre 2013 - 13:27

@alice
Oui le terme « faire le ménage » est sans doute trop restrictif. Il faut entdendre les travaux ménagers au sens large (ménage, lessive…)

Répondre

Laisser un commentaire