Accueil CultureCinéma Couple au bord de la crise de nerfs

Couple au bord de la crise de nerfs

par Arnaud Bihel

ArreteOuJeContinueAprès quelques années de vie commune, votre partenaire peut soudain vous insupporter. Et vice-versa. Quand ce jour arrive dans son couple, Pomme choisit les grands moyens. Arrête ou je continue : une comédie facétieuse de Sophie Fillières. La critique du mardi de Valérie Ganne.


 

Le simple titre est un éloquent résumé de l’humour qui vous attend : Arrête ou je continue est une comédie conjugale aux réparties percutantes, aux échanges surprenants, alliant la finesse d’observation d’une réalisatrice et le plaisir du jeu de deux comédiens. Sophie Fillières souligne l’absurdité naissant des situations de couple les plus banales : aller ensemble à une exposition, prendre l’autobus, préparer le pique-nique pour la balade en forêt, Tout est pesant et raté quand on ne s’aime plus. Lorsque, fatiguée d’eux-mêmes, Pomme lance à Pierre : « A quoi on ressemble ? », il lui répond : « A tes parents ».

Par son humour lucide la cinéaste rafraîchit brillamment un thème cher au cinéma d’auteur français (un couple se dispute dans un appartement). La complicité de ses acteurs y est pour beaucoup : Mathieu Amalric et Emmanuelle Devos, que l’on voit beaucoup mais ne lassent pourtant pas, qui ont déjà joué en couple notamment chez Arnaud Desplechin, semblent ici y prendre autant de plaisir que le spectateur. Cette fluidité est en grande partie portée par Emmanuelle Devos, muse de Sophie Fillières, pour qui elle fut une héroïne appelée Claire (dans Aïe en 2000) ou plus récemment Fontaine Leglou (dans Gentille).

Le rythme se ralentit nettement lors du départ de Pomme dans la forêt, sa « back to the nature thing » comme le dit leur professeur de sport américain (car oui, ils ont un prof de gym à domicile, même s’ils ne peuvent plus le payer). Le film ne peut plus alors s’appuyer sur ses dialogues à la Guitry version féminine et 21ème siècle, qui tourneraient de toute façon vite court. Plus contemplative, plus grave, la seconde partie repose donc entièrement sur Pomme et nous entraîne dans l’univers du conte, en compagnie de lapins et d’un chamois. Comment se sortir d’une idée farfelue, comment quitter la forêt, comment rentrer à la maison ? Pour y trouver qui ? Est-ce qu’une simple parenthèse de quelques jours peut réparer un couple ? J’arrête, si je continue je vais vous raconter la fin…

 

Arrête ou je continue de Sophie Fillières, avec Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, produit par Pierre Grise, distribué par les Films du Losange, sortie le 5 mars 2014

Voir la bande annonce

 

Pour compléter, un entretien dans Rue89 d’Emmanuelle Devos où elle aborde son rôle, le cinéma français en général et son rapport au féminisme.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire