Accueil Sans catégorie Départementales : 5 000 femmes de plus à l’affiche

Départementales : 5 000 femmes de plus à l’affiche

par Arnaud Bihel

CantonalesLe principe de parité fait que 5 000 femmes supplémentaires sont candidates aux élections départementales par rapport aux derniers scrutins. Et elles seront 1 400 élues en plus dans les assemblées départementales.

A nouveau, l’argument « difficile de trouver des femmes » n’apparaît pas justifié. Pour la première fois, il y a autant de femmes que d’hommes en lice aux élections départementales. Car comme le prévoit désormais la loi, les électeurs de chaque canton votent pour deux candidats « de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats ». Et si ces binômes paritaires constituaient une petite révolution, le nombre de candidatures n’a pas baissé par rapport aux précédentes élections.

Le ministère de l’Intérieur recense 9 097 déclarations de candidatures de binômes, soit un total de 18 194 candidats. C’est quasiment autant que lors des scrutins cumulés de 2008 et 2011 (les conseils généraux étaient alors renouvelés de moitié) où l’on comptait 18 881 candidats. Dont seulement 22% de femmes à l’époque, contre 50% désormais. Soit, pour ce scrutin, 5 000 candidates de plus à l’épreuve des urnes.

Aujourd’hui, seules 660 conseillers généraux sont des femmes (16,3% des élus1). A l’issue des élections des 22 et 29 mars, elles seront 2 054. C’est à dire 1 400 élues départementales supplémentaires.

Le constat était le même aux élections municipales un an plus tôt : l’extension de l’obligation de listes paritaires aux communes de plus de 1 000 habitants (contre 3 500 jusque là) n’avait pas empêché de constituer des listes (Voir : Municipales : la parité n’a pas freiné les candidatures). Ce sont 16 000 femmes supplémentaires qui ont fait leur entrée dans les conseils municipaux des petites communes.

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

En mars, la parité dans les départements

Têtes de listes pour les régionales : les hommes d’abord

 

Photo : Clémentine Gallot sur Flickr


1Source : http://www.collectivites-locales.gouv.fr, données du ministère de l’Intérieur, mandats au 01/02/2014. Les femmes ne représentaient que 13,1% des élus en 2008 et 13,8% en 2011, mais des suppléantes devenues titulaires ont augmenté la proportion depuis lors.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

cecile_c 19 février 2015 - 17:17

Si certains font bien campagne en binôme, d’autres se positionnent à la tête d’une équipe de 4 personnes, la titulaire étant traitée de la même manière que les 2 suppléants. Difficile d’affirmer sa légitimité quand on n’est même pas signataire des tracts de campagne…

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com