Accueil Politique & Société Les dérangés du genre sur les chapeaux de roue

Les dérangés du genre sur les chapeaux de roue

par Arnaud Bihel

Des croisés « anti-genre » sillonnent l’Ile-de-France en bus cette semaine pour relayer une propagande bien rodée contre l’éducation à l’égalité. Et, sous couvert de « vérité », une flopée de mensonges.


C’est un bus qui a déjà circulé dans plusieurs villes européennes. Cette fois, c’est Paris et sa proche banlieue que ce bus orange doit sillonner, du 3 au 8 octobre, pour véhiculer un message bien connu : « Non à l’enseignement du genre à l’école ». Côté visuel, c’est Halloween avant l’heure.

 

Derrière cette tournée : la plateforme CitizenGo, relais des groupes anti-avortement, anti-mariage pour tou.te.s, et de façon générale des pires positions de l’extrême-droite religieuse. « Nous nous attendons à être traités d’homophobes, de fascistes ou de réactionnaires », écrit le mouvement dans un communiqué annonçant cette initiative. Dont acte. Ajoutons qu’il est également rétif à toute politique d’égalité entre les femmes et les hommes.

« Non à l’enseignement du genre à l’école », c’est le message que lançaient déjà en 2013 les mouvements qui s’attendent à être traités d’homophobes, de fascistes ou de réactionnaires, pour s’en prendre aux ABCD de l’Egalité, en présentant l’éducation à l’égalité comme un élément d’un vaste complot visant à faire de nos pauvres enfants livrés au monstre gender des êtres au sexe indéterminé.

Voir : Les dérangés du genre à l’assaut des écoles

Cette nouvelle croisade contre les moulins de la « théorie du genre » a beau apparaître aujourd’hui un peu éculée, ses messages restent tout aussi dangereux. CitizenGo écrit ainsi :

« Et la vérité, c’est que les enfants n’ont pas besoin d’être éduqués sexuellement dès la maternelle. La vérité c’est qu’une fille et un garçon, ce n’est pas la même chose. La vérité, c’est que les enfants n’ont pas besoin de connaître toutes les histoires d’adultes. La vérité, enfin, c’est qu’une famille se compose d’un père, d’une mère et de leurs enfants. »

Derrière ce discours de « vérité », une propagande souvent mensongère. Faut-il vraiment expliquer que de nombreuses familles, aujourd’hui, ne se composent pas « d’un père, d’une mère et de leurs enfants » ? L’image d’Épinal qui a servi à contester le mariage entre couples de même sexe permet aujourd’hui de s’opposer à l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de lesbiennes.

https://twitter.com/CitizenGOfr/status/915174700300607488

 

Le mensonge à propos de cours d’éducation sexuelle en maternelle, visant à effrayer les parents d’élèves, était ainsi au cœur des fameuses « Journées de retrait de l’école » de Farida Belghoul, qui a d’ailleurs été condamnée pour ses accusations diffamatoires. Et c’est à l’échelle européenne que les mouvements réactionnaires diffusent ce genre d’intox, allant jusqu’à fantasmer des séances de masturbation à l’école.

Voir : “Anti-genre” : les manipulations passent les frontières ou encore : Le rapport Lunacek et les nouveaux mensonges des “anti-genre”

Si CitizenGo relance aujourd’hui sa machine de propagande en France, c’est surtout parce que le mouvement espère trouver une oreille attentive chez Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Éducation nationale.

Ce 3 octobre, dans une tribune publiée par Libération, des associations et syndicats engagés dans la lutte pour les droits des lesbiennes, gays, bi et trans, déplorent les messages portés par ce « bus de la honte » et appellent « à faire barrage par les mots et l’action à la propagande réactionnaire de CitizenGo auprès des parents et des pouvoirs publics. »

Les tournées de ce « bus de la honte » ne sont pas passées inaperçues à l’étranger. Il y a quelques semaines, sa propagande contre le mariage homosexuel en Allemagne a également soulevé de vives critiques. Pas plus tard que le 29 septembre, le bus était interdit par les autorités de la ville de Naples.

Lire aussi :

Oui, les études de genre sont nécessaires. Non, la “théorie du genre” n’existe pas

La peur du genre éloigne l’égalité femmes/hommes

Les “ABCD de l’égalité” au Vatican ?

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

09 Aziza 3 octobre 2017 - 16:51

Ces personnes particulièrement stupides ne comprennent pas que c’est justement l’enseignement du respect et de l’égalité à l’école qui fait reculer la violence dans la société.

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com