Écriture inclusive : un manifeste pour que le masculin ne l’emporte plus sur le féminin

Mettre un terme à cette règle de grammaire qui veut que ‘le masculin l’emporte sur le féminin’ : des enseignantes et enseignants s’engagent dans un manifeste. Un appel à l’égalité et la liberté.


 

Alors que l’écriture inclusive fait débat depuis plusieurs semaines, un manifeste publié mardi 7 novembre sur Slate.fr risque de provoquer de nouveaux grincements de dents à l’Académie française.

Plus de 300 enseignantes et enseignants – du primaire, du secondaire, du supérieur et du français langue étrangère – déclarent dans ce texte (à lire plus bas) avoir cessé ou s’apprêter à cesser « d’enseigner la règle de grammaire résumée par la formule ‘Le masculin l’emporte sur le féminin’ ».

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php