En Suède, un label pour les films qui n’oublient pas les femmes

par Arnaud Bihel

BechdelADes cinémas suédois lancent un label « classé A » pour les films – minoritaires – qui passent avec succès le « test de Bechdel », en donnant la parole aux femmes.


 

C’est une initiative suédoise qui risque d’exciter les dérangés du genre. Des cinémas indépendants entendent donner davantage de visibilité aux films qui mettent en valeur des femmes, rapporte The Guardian.

Ces cinémas ont choisi de mettre en avant, en les classant « A », les films qui passent avec succès le « test de Bechdel ». Ce test, imaginé il y a une trentaine d’années déjà, est réussi si un film fait apparaître au moins deux personnages féminins qui parlent ensemble d’autre chose que d’un homme… et ce n’est pas si fréquent :

« Toute la trilogie du Seigneur des Anneaux, tous les films Star Wars, The Social Network, Pulp Fiction et tous les Harry Potter, sauf un » ne répondent pas à ce critère, explique ainsi Ellen Tejle, directrice du cinéma Bio Rio, à Stockholm.

Seuls quatre cinémas suédois appliquent pour le moment ce « classement A », lancé il y a un mois. Mais la chaîne câblée Viasat Film promet aussi de l’utiliser prochainement et a programmé pour le 17 novembre une soirée spéciale avec des films « classés A ».

En France, l’association ‘Le Deuxième Regard’ a lancé en octobre une charte pour la parité dans le cinéma. Ses signataires s’engagent à encourager « les projets qui subvertissent les représentations traditionnelles des femmes et des hommes » et à produire davantage de statistiques sexuées pour « mieux cerner les problématiques ».

L’association ‘Osez le Féminisme’ a récemment appliqué le test de Bechdel aux 25 films ayant fait le plus d’entrées en France en 2011. Résultat : seul 4 ont passé le test avec succès, 10 autres grâce à quelques mots seulement.

Le site bechdeltest.com (en anglais) propose une revue de films au prisme du test de Bechdel.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire