Accueil Médias Femmes journalistes sur Twitter : et maintenant, les menaces d’attentat

Femmes journalistes sur Twitter : et maintenant, les menaces d’attentat

par Arnaud Bihel

Alors que Twitter promet d’améliorer sa fonction de signalement après des menaces de viols envers une journaliste anglaise, les agresseurs parlent désormais de poser des bombes.


 

« UNE BOMBE A ÉTÉ PLACÉE À L’EXTÉRIEUR DE TA MAISON. ELLE EXPLOSERA À EXACTEMENT 22H47 SUR UNE MINUTERIE ET UN DÉCLENCHEUR ET DÉTRUIRA TOUT. » Ce n’est pas le début du blockbuster de l’été, mais le tweet qu’ont reçu plusieurs journalistes anglaises mercredi 31 juillet. « Nous sommes passées des menaces de viol aux menaces d’attentat, je vois » a commenté Hadley Freeman, l’une des cibles, sur le réseau social. Elle l’a également rapporté à la police, qui a ouvert une enquête.

Freeman, chroniqueuse pour The Guardian, a par ailleurs dénoncé de nombreux messages violents, clairement misogynes, lui intimant par exemple de « retourner à la cuisine ». « Ils ne viennent pas tous d’hommes, certains viennent clairement de femmes, comme quoi je serais féministe parce que je n’arrive pas à avoir de petit ami ou je serais lesbienne parce que je suis féministe. J’ai aussi eu quelques menaces de viol. Elles sont toujours mal orthographiées. »

Les dirigeants de Twitter vont être auditionnés par les membres du Parlement. Ils sont accusés de ne pas tout mettre en oeuvre pour protéger les femmes des usagers violents. Del Harvey, directrice de la sécurité du site, s’est défendue en plaidant le manque d’information ; Twitter n’aurait par exemple pas accès à la localisation des tweets, ce qui empêcherait de prévenir la police locale. « Si quelqu’un vous appelle en vous disant « je vais venir et te casser la gueule », vous n’attendez pas de la compagnie téléphonique qu’elle appelle la police. Vous attendez certainement qu’elle collabore avec la police. »

Aucune arrestation n’a été faire pour le moment mais l’enquête est ouverte. Par ailleurs un second suspect a été interpellé pour les menaces de viol envers Caroline Criado-Perez (Voir : Twitter réagit enfin aux menaces de viol).

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

bernard botul HENRY 11 août 2013 - 10:36

Moi je pense a une blague ( de mauvais gout) d’ado attardé , je ne connais aucun homme susceptible d’être aussi bête !
Au passage si une femme menace de me violer ,je ne porte pas plainte !!

Répondre
Françoise Kayser 20 août 2013 - 08:31

Le seul commentaire est bête à pleurer, et peu importe qu’il émane d’un homme ou d’une femme.

Répondre
isabelle germain 20 août 2013 - 13:18

« Françoise Kayser »
Le seul commentaire est bête à pleurer, et peu importe qu’il émane d’un homme ou d’une femme.

Nous avons pris le parti de supprimer seulement les commentaires qui ne respectent pas la loi, pas les commentaires idiots…

Répondre

Laisser un commentaire