Accueil MédiasBruits et chuchotements Femmes ministres au dîner, message dévoyé

Femmes ministres au dîner, message dévoyé

par Arnaud Bihel

RoyalSégolène Royal invite ses collègues pour un dîner de femmes ministres. A en croire les médias, ce sera arsenic et vieilles dentelles au menu. Dans les journaux, à la radio, une certaine idée de la solidarité féminine est donnée à voir. Gare à l’indigestion.

Ségolène Royal en « maîtresse de maison », les femmes ministres rassemblées autour d’un « dîner de copines »  pour Le Parisien. « Dîner de copines », l‘expression est reprise dans  Le Figaro ou encore Gala. Le ton est donné avant le rendez-vous : futile, forcément futile. Qu’importe si, il y a 15 jours, Ségolène Royal déclarait que la classe politique était « majoritairement composée de machos sûrs de leur bon droit ». Qu’importe si elle affirme : «  l’idée m’est venue en discutant avec Christiane Taubira des attaques dont elle fait l’objet »… Aux yeux de la presse, la numéro 3 du gouvernement ne peut que servir son propre agenda politique. « Pour l’ancienne candidate à la présidentielle, que l’on dit isolée, ce rendez-vous est aussi une façon de montrer qu’elle ne fait pas cavalier seul », affirme ainsi Le Parisien. Tout en lançant cet avertissement ironique : « Les hommes du n’ont qu’à bien se tenir.»

Au bal ce soir, viendront donc danser Aurélie Filippetti, Marylise Lebranchu, Christiane Taubira, Marisol Touraine, George Pau-Langevin et Najat Vallaud-Belkacem. Seule Sylvia Pinel, retenue par ailleurs, ne pourra pas honorer l’invitation. Une sombre histoire de citrouille, sans doute. Les secrétaires d’Etat, elles, n’ont pas été conviées. Ah, la rivalité féminine… « Elles le seront par la suite », promet pourtant Royal, qui veut que ce dîner se perpétue et soit organisé à tour de rôle.

Règlement de comptes et commérages

Au printemps 1998 déjà, Martine Aubry, alors en charge des Affaires sociales, décide d’organiser un déjeuner avec les femmes du gouvernement Jospin. « Il valait mieux en être, sinon nos oreilles sifflaient », aurait dit une des ministres de l’époque, relayée à l’envi par des journalistes amusés. Les autres commentaires ne sont pas repris par les journaux. Que peuvent bien se dire des femmes entre elles, sinon parler d’une autre femme ? Ce soir, le sujet de conversation semble tout trouvé : règlement de compte entre Aurélie Filippetti et Ségolène Royal, les journalistes se frottent les mains. « Ségolène Royal en profitera peut-être pour avoir une explication avec Aurélie Filippetti », trépigne Gala, « concernant le tweet publié sur son compte qui disait : « Royal est un handicap pour Hollande »…». Un message que la ministre de la Culture affirme ne pas avoir posté elle-même, dénonçant une « intrusion inacceptable » sur son compte.

C’est Closer qui met définitivement les pieds dans les plats, en s’interrogeant : « Reste enfin à savoir si les décolletés seront autorisés à ce dîner de filles… » Une référence à l’information finalement réfutée selon laquelle Ségolène Royal avait interdit les décolletés dans son ministère. Une chose est sûre, la soupe qu’ils servent ce matin a un goût bien amer.

 Photo : Capture d’écran LeParisien.fr

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS

 

Le vrai pouvoir, le lundi soir à Matignon

DOSSIER – Stéréotypes dans les médias, à l’école, dans les jouets, le sport…

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

5 commentaires

5 commentaires

09 Aziza 28 mai 2014 - 16:17

Et les conseils des ministres, c’est des déjeuners de copains ? L’Assemblée nationale, c’est un chahut de potes(74% d’hommes)?voilà ce qu’il faut demander à cette presse de poubelle…

de profundis 28 mai 2014 - 20:05

et quand Hollande ne réunit que des ministres hommes au lendemain des élections européennes c’est quoi ?

Sissone 29 mai 2014 - 08:01

« de profundis »
et quand Hollande ne réunit que des ministres hommes au lendemain des élections européennes c’est quoi ?

Le dîner de con

Wanda 30 mai 2014 - 10:06

Ras-le bol de lire – et d’entendre – qu’un diner entre femmes ministres c’est un diner de copines qui se tirent dans les pattes et les réunions de ministres auxquelles elle ne sont pas conviées (les lundis ou post européennes) des réunions sérieuses où se décide notre avenir !!

Si elles étaient conviées – et entendues – qui sait si la France ne s’en porterait pas mieux ???

Malicia 30 mai 2014 - 13:46

« Sissone »

« de profundis »
et quand Hollande ne réunit que des ministres hommes au lendemain des élections européennes c’est quoi ?

Le dîner de con

😀

Les commentaires sont fermés