Festival Télérama : où sont les réalisatrices ?

par Agathe Ripoche

Tous les ans, le festival Télérama projette dans quelques salles de France les meilleurs films de l’année écoulée. Pour sa 25e édition, 16 films seront à l’affiche parmi lesquels seulement deux sont l’œuvre de réalisatrices…

Du 18 au 24 janvier 2023 le festival Télérama proposera dans 450 salles Art et Essai de France les 16 meilleurs films de l’année et 6 films en avant-première.

Si la sélection, faite par la rédaction du magazine, comporte sans nul doute de très bons films nommés et/ou récompensés, elle n’en demeure pas moins très masculine. Parmi les 16 choisis, seulement deux sont réalisés par des femmes. Pourtant, cette année 2022 a été marquée par la sortie de très bons films signés par des réalisatrices, comme en atteste la sélection du prix Alice-Guy qui sera remis le mois prochain (lire : SIXIÈME ÉDITION DU PRIX ALICE-GUY)

Les 2 films retenus sont Les enfants des autres de Rebecca Zlotowski et Les Amandiers de Valéria Bruni-Tedeschi (lire : LE GRAND THÉÂTRE DE VALÉRIA BRUNI-TEDESCHI).

Dans la sélection « masculine » notons tout de même l’excellent film de Dominik Moll, La nuit du 12, qui traite brillamment de la question des féminicides (lire : MAGNIFIQUE POLAR MASCULINO-FÉMINISTE) et Aucun Ours de Jafar Panahi, qui fait écho à la situation actuelle en Iran. Le réalisateur iranien a tourné ce film sur l’oppression des femmes et des artistes avant d’être emprisonné en juillet pour « propagande contre le régime ». Le film avait notamment été présenté en novembre 2022 en avant-première au festival international du film d’histoire de Pessac. (lire : MASCULIN-FÉMININ : LE FESTIVAL DE PESSAC EN FAIT TOUTE UNE HISTOIRE).

Côté avant-premières, seulement un sur six a été réalisé par une femme. Il s’agit de la réalisatrice sud-coréenne July Jung et de son deuxième long métrage intitulé About Kim Sohee, un « drame social sur fond de polar, superbement réalisé, [qui] plonge avec sensibilité au cœur de l’exploitation au travail des jeunes générations ».

En avant-première également, La syndicaliste de Jean-Paul Salomé revient sur l’histoire vraie de Maureen Kearney, déléguée CFDT chez Areva, qui a dénoncé en 2012 un secret d’État secouant alors l’industrie du nucléaire en France. Elle s’est battue contre les ministres et les industriels pour faire éclater ce scandale et défendre de nombreux emplois jusqu’au jour où sa vie a basculé suite à une agression dont elle a été victime.

La sélection 2023 est donc loin d’être paritaire et fait moins bien que l’an dernier puisque l’édition 2022 comptait 4 réalisatrices sur 16 (Catherine Corsini, Valérie Lemercier, Kelly Reichardt et Chloé Zaho) et 3 réalisatrices sur 3 parmi les avant-premières (Laura Wandel, Claire Simon et Carine Tardieu).

Pour retrouver la liste complète des films projetés dans le cadre du festival 2023, rendez-vous sur le site internet du Festival Télérama.

A lire aussi dans Les Nouvelles News :

ULYSSE CÈDE LA PLACE À PÉNÉLOPE DANS TÉLÉRAMA

Partager cet article

Laisser un commentaire