Accueil Sport La Coupe du Monde sera « féminine » ou ne sera pas

La Coupe du Monde sera « féminine » ou ne sera pas

par Arnaud Bihel

C’est la « Coupe du Monde Féminine de la FIFA » qui se joue à partir du 6 juin en Suède. La FIFA interdit à une chaîne suédoise de parler de « Coupe du Monde » sans précision de genre.


 

Ce n’est pas une « Coupe du monde », mais bel et bien une « Coupe du monde féminine » de football, qui se déroule au Canada à partir du 6 juin. TV4, chaîne de télévision suédoise détentrice des droits de diffusion de la compétition, entendait, à l’antenne et ses supports de communication, parler de « Coupe du Monde » sans mentionner le terme « féminine ». Une manière de lui donner un statut égal à la compétition masculine, explique le directeur des sports de la chaîne Fredrik Olofson sur le site suédois anglophone The Local.

Mais la Fédération international de football ne l’a pas entendu de cette oreille. L’appellation officielle est « Coupe du Monde Féminine de la FIFA™  », il ne peut en être autrement. Juridiquement, la Fédération internationale est dans son droit, et TV4 a dû plier.

Mais à l’heure où l’institution est fragilisée par une vaste affaire de corruption, cet excès de zèle tombe mal. La presse suédoise s’en est emparé et n’a pas manqué de faire réagir les joueuses, qui soutiennent la chaîne. « Je trouve cela ridicule. Pour nous c’est la Coupe du Monde et nous dirons ‘Coupe du Monde’ » a commenté l’attaquant suédoise (et joueuse du PSG) Kosovare Asllani, citée sur le site du journal Aftonbladet. « En tout cas je vais jouer la Coupe du Monde, et rien d’autre ! », tweetait sa coéquipière Nilla Fischer.

La FIFA « a d’autres valeurs que celles que nous avons en Suède. Pour nous, il est naturel de ne pas faire de distinction entre hommes et femmes. Mais ils ont voulu protéger leur marque. Il est dommage que nous ne puissions pas nommer la compétition comme nous le voulons », déplore pour sa part le journaliste de sports Patrick Ekwall sur le site du journal Expressen.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire