Accueil MédiasNumérique Pas de financement public pour les jeux vidéo trop sexistes ?

Pas de financement public pour les jeux vidéo trop sexistes ?

par Arnaud Bihel
Capture d'écran de la chaîne Youtube feministfrequency, série Tropes vs Women

Capture d’écran de la chaîne Youtube feministfrequency, série Tropes vs Women

Le crédit d’impôt pour les éditeurs de jeu vidéo en France est conditionné à la contextualisation de la violence. Mais le sexisme, lui, n’est pas questionné. Des députées interrogent ce deux poids, deux mesures.


 

Dans une question écrite publiée mardi 3 novembre, au Journal Officiel, et repérée par NextInpact, la députée Edith Gueugneau demande à la secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle Lemaire, « quelles sont les intentions du Gouvernement pour s’assurer que les financements publics alloués au secteur du jeu vidéo soient conditionnés au respect de l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les stéréotypes de genre ». La députée rejoint en cela sa collègue Catherine Coutelle, qui faisait la même demande quelques jours plus tôt.

Edith Geugneau et Catherine Coutelle questionnent en particulier la récente ouverture du crédit d’impôts jeux vidéo (CIJV) aux titres déconseillés aux moins de 18 ans. Les éditeurs français peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt à condition de respecter certains critères, notamment de répondre à un barème sur la « contextualisation de la violence ». Mais « la loi ne prévoit pas, à ce jour, de dispositions similaires permettant de signaler la présence de contenu sexiste dans un jeu vidéo », déplorent les députées.

Elles rappellent que la loi du 4 août 2014 a renforcé le rôle du CSA face au sexisme dans l’audiovisuel ; dès lors « le contenu sexiste de certains jeux vidéo, régulièrement dénoncé par des joueuses qui, loin des clichés, représentent en France près d’un-e joueur-se sur deux, devrait également pouvoir être signalé ». Excellente idée, estime la gameuse Mar_Lard, observatrice avisée du sexisme geek.

https://twitter.com/Mar_Lard/status/661513386077896704

 

Les députées notent que « la Suède a lancé une réflexion autour de la création d’un label, indiquant si une œuvre participe, ou non, à la reproduction des stéréotypes de genre ». (C’était il y a un an, voir : Vers un label égalité pour les jeux vidéos suédois ?). Elles concluent : « Un tel dispositif pourrait permettre, en outre, de disposer des outils nécessaires pour identifier le contenu sexiste de certaines œuvres éligibles aux financements publics. »

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Les joueurs les moins doués sont les plus sexistes

Jeux vidéo, stéréotypes et trolls sexistes

Violences sexistes : en Nouvelle-Zélande et Australie, des enseignes bannissent GTA5

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire