Accueil Médias Football : quelle médiatisation pour l’Euro 2017 ?

Football : quelle médiatisation pour l’Euro 2017 ?

par Marina Fabre
Par Eigenes Werk via Wikimedia Commons, licence BY-SA 3.0

Par Eigenes Werk via Wikimedia Commons, licence BY-SA 3.0

« Signons pour que l’Euro 2017 bénéficie de la même ampleur médiatique que l’Euro 2016 ! », réclame une pétition. France Télévisions en détient les droits, la balle est dans son camp.


 

La fièvre de l’Euro 2016 de football masculin retombée, place à l’Euro féminin 2017. Les Françaises se sont qualifiées pour la compétition en avril après un parcours sans faute – 6 matchs, 6 victoires. Un beau 3-0 contre la Chine samedi 16 juillet en match de préparation des JO les a une nouvelle fois confortées dans leur position. De bonne augure pour l’Euro. Mais « l’engouement sera-t-il le même ? », demande Karine Plassard, militante féministe, dans une pétition adressée au ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner.

Pour qu’engouement il y ait, médiatisation il faut. Car, on le sait, les sportives sont invisibilisées à l’écran. Dans les JT notamment, seuls 6% des sujets sur le sport sont consacrés aux sportives, soit seulement un sujet tous les deux jours et demi.

« Les grands évènements de foot masculin sont diffusés sur de grandes chaînes. En ce qui concerne le foot féminin, ils sont encore peu diffusés et restent à la marge des grandes chaînes », dénonce Karine Plassard, également à l’origine de la pétition ayant obtenu la grâce de Jacqueline Sauvage.

Ici, elle demande que le « foot féminin bénéficie de la même ampleur médiatique que l’Euro 2016 ! » pour que « la fête du foot ne reste pas juste déclinée au masculin, pour que les BleuEs nous fassent vibrer ensemble ! » Une pétition déjà signée par plus de 24 000 personnes et qui sera transmise prochainement à Patrick Kanner.

Une demande de médiatisation légitime et nécessaire : pour l’Euro 2013 c’est Eurosport qui avait diffusé l’intégralité de la compétition, les grandes chaînes faisant la fine bouche. Mais cette année, surprise : c’est France Télévisions qui a obtenu les droits de l’UEFA pour diffuser l’Euro 2017. Le 26 mai le groupe s’en était d’ailleurs félicité  :

 

France Télévision prévoit de diffuser « au moins un match en direct lors de chaque journée de compétition (soit au minimum 17 matches), dont tous les matches des Bleues ainsi que les deux demi-finales et la Finale ». Mais ne précise pas sur quelle(s) chaîne(s) du groupe ils seront retransmis. Vraisemblablement davantage sur France 4 que sur France 2. Reste que c’est un progrès : le passage d’une chaîne privée, et payante, à une chaîne publique, en clair. 

En attendant l’Euro 2017, France 4 diffusera également les matchs de football (féminin pour la France, l’équipe masculine n’étant pas qualifiée) des Jeux Olympiques. La finale est également prévue sur cette chaîne, à moins qu’une présence française chamboule le calendrier pour une diffusion sur France 2. Les deux dernières finales féminines de la Ligue des Champions avaient en effet trouvé leur place sur France 2.

Un peu d’espoir, donc, même si, comme le note Karine Plassard, « ce n’est pas une question de demande, mais bien d’offre. Lors de la diffusion sur W9 de l’ultime match de poule des BleuEs de la coupe du monde organisée au Canada, W9 a fait son meilleur score d’audience en 10 ans ».

Espoir terni, en revanche, pas les réactions qu’a suscité la pétition. Des dizaines de trolls ont attaqué Karine Plassard sur Twitter.

 

Au point que la militante a choisi de se mettre en retrait. « Plusieurs amies m’ont dit de me protéger, et je pense ce soir qu’elles ont profondément raison. Je prends donc des vacances a durée indéterminée des réseaux sociaux », a-t-elle annoncé sur Facebook.

 

 Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Football féminin : le Groupe TF1 s’offre la Coupe du Monde 2019

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

flo 20 juillet 2016 - 12:29

Il semble bien qu’une armée de trolls haineux et misogynes ait eu raison de la pugnacité combative de Karine Plassard : Dans un message fb elle annonce que suite à l’avalanche de haine déversée sur la page de la pétition « toutes derrière les bleues », elle se met en retrait des réseaux sociaux et du militantisme pour une durée indéterminée… On dit que le sport rassemble les peuples, manifestement certains mettent des limites de genre à la notion…

Répondre
Arnaud Bihel 20 juillet 2016 - 12:48

Merci flo, nous avons ajouté ce fait

Répondre

Laisser un commentaire