Accueil SagaInitiatives Le gouvernement britannique tacle le sexisme sportif

Le gouvernement britannique tacle le sexisme sportif

par Arnaud Bihel

La ministre de la Culture ne digère pas le commentaire de la BBC sur Marion Bartoli. Et les principaux membres du gouvernement dénoncent la porte fermée aux femmes par le club de golf de Muirfield.


 

Le commentaire sexiste d’un journaliste de la BBC à l’égard de Marion Bartoli continue de faire des vagues en Grande-Bretagne. Marisa Miller, qui est à la fois ministre de la Culture et des Femmes, a écrit à ce sujet à la direction du groupe audiovisuel public britannique. La BBC a reçu plusieurs centaines de plaintes, et Marisa Miller demande à son tour « d’être informée de toute action qui serait décidée en réponse à ces plaintes, et si la BBC envisage de prendre à l’avenir des mesures positives pour s’assurer que les commentaires sur les femmes athlètes, et le sport féminin en général, soient aussi valorisants que possible ». La réponse de la BBC ne s’est pas faite attendre : le commentateur, John Inverdale, a été averti, « l’affaire est close ».

Marissa Miller a par ailleurs confirmé qu’elle ne se rendrait pas à l’Open de golf qui se déroule à Muirfield, en signe de protestation contre le fait que ce club n’accepte que des hommes (Voir : Golf ‘men only’ : tempête sur Muirfield). La compétition est d’ailleurs commentée sur la BBC par… John Inverdale.

Le ministre des Sports Hugh Robertson a également choisi de boycotter l’événement. Le Premier ministre David Cameron et son second Nick Clegg ont eux aussi pris position contre la politique « anachronique » de Muirfield.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire