Accueil Eco & SocialEnvironnement Avis de gros temps sur la COP-15

Avis de gros temps sur la COP-15

par Arnaud Bihel

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est tourmentée, cette COP-15. Alors qu’une nouvelle manifestation pour la « Justice Climatique » a été repoussée sans ménagement par la police des abords du Bella Center, les négociations à l’intérieur du centre de conférence semblent dans une impasse. Situation critique à deux jours de la clôture de ce qui devait être un rendez-vous crucial pour le climat.


 

 

Les chefs d’Etat ont commencé à arriver à Copenhague pour la dernière phase des négociations sur le climat. Vendredi ils s’engageront, peut-être, sur un nouveau traité contraignant pour poursuivre le protocole de Kyoto.

Mais depuis 10 jours, aucune avancée significative n’est sortie du Bella Center. Ian Fry, délégué de l’archipel des Tuvalu, dit avoir « la terrible impression que nous sommes sur le Titanic, et que nous coulons rapidement. » On ne peut pas aller plus loin dans le pessimisme, mais rien, il est vrai, n’incite à espérer une issue positive vendredi. Les objectifs d’émissions de GES, le calendrier, le soutien des pays industrialisés aux pays en développement, les questions des mécanismes de compensation… Sur tous ces points, les désaccords persistent. Les pays pauvres accusent les riches de refuser les efforts nécessaires.

Dehors également, la journée a à nouveau été très tendue. La police a utilisé du gaz poivre et des matraques pour empêcher les manifestants – déterminés mais pacifiques – de se rapprocher du Bella Center.

Quelques milliers de manifestants qui entendaient bousculer les négociations officielle et y tenir une « assemblée du peuple » pour la « justice climatique ». Plus de 200 personnes ont été interpellées. Réactions disproportionnées, arrestations arbitraires. Rien de nouveau non plus de ce côté.

Pour ajouter à la confusion, des représentants d’ONG se plaignent des réductions drastiques des accréditations au Bella Center. Des dizaines de délégués qui pouvaient assister aux négociations la semaine dernière sont tenus à l’écart pour ces derniers jours.

Pour le réseau Action Climatique – Justice Sociale, « l’ONU et les autorités danoises remettent en cause le caractère démocratique et transparent affiché de la COP-15 et la possibilité pour toutes les voix dissidentes de se faire entendre ». Le gouvernement danois a tenté de calmer le jeu, ce mercredi, en ouvrant à partir de demain un centre de conférence alternatif avec des retransmissions vidéos des négociations officielles pour les délégués évincés. Mais, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du Bella Center, la COP-15, ces derniers jours, a perdu beaucoup de crédibilité.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire