Accueil Sans catégorie Houellebecq, la « soumission » des femmes… et Zemmour

Houellebecq, la « soumission » des femmes… et Zemmour

par Arnaud Bihel

Difficile de ne pas voir de misogynie, à toutes les sauces, dans le nouveau roman de Michel Houellebecq. En y ajoutant les accusations d’islamophobie, et l’hystérie médiatique, impossible d’éviter la comparaison avec le dernier essai d’Eric Zemmour. Mais l’écrivain est plus malin que le polémiste.


Soldes monstres sur Michel Houellebecq. L’écrivain est incontournable dans les médias. Dans la profusion de points de vue sur son nouveau roman, Soumission, l’auteure d’origine iranienne Chahdortt Djavann s’interroge dans Le Figaro : « Est-ce par misogynie qu’il soumet toutes les femmes, sans leur attribuer la moindre velléité de résistance, au voile, à la polygamie et à l’expulsion de l’espace public, ou pense-t-il vraiment que les femmes françaises seront moins courageuses que les femmes égyptiennes et tunisiennes ? » Houllebecq misogyne ? L’accusation n’est pas nouvelle. Mais comme Chahdortt Djavann le souligne avec pertinence, « on ne sait jamais vraiment ce que Houellebecq pense et c’est là sa force. »

En tous cas, dans Soumission la polygamie va de soi. Si l’écrivain n’a de cesse de répéter, dans ses interventions publiques, que l’islam au pouvoir décrit dans son livre est modéré, c’est pourtant la polygamie qui y tient un rôle essentiel, alors que la pratique n’a rien d’une évidence dans le monde musulman. La polygamie, c’est la principale motivation de son personnage, et ce qui apparaît comme le fantasme de Houellebecq : « une épouse de quarante ans pour la cuisine, une de quinze ans pour d’autres choses.. ». (Car « l’affaissement des chairs » est « rédhibitoire », juge son personnage).

Le discours de l’écrivain, c’est « un discours de revanche contre les femmes », analyse Frédéric Joignot, journaliste au Monde. Dans la prose de Houellebecq les personnages féminins sont toujours au second plan. Des prostituées, le plus souvent. Des amantes dont le principal intérêt pour le protagoniste est de pratiquer des fellations, ou de se faire sodomiser. Quand il s’agit de sexe, le désir n’est que masculin. Sans parler du personnage de la mère, « cette putain névrosée », qui renvoie au conflit bien réel entre l’écrivain et sa mère.

Constat d’un « suicide de l’Occident » couplé à une haine des femmes : « Houellebecq vient de se cloner avec Eric Zemmour », conclut Frédéric Joignot. On ne peut évidemment s’empêcher de dresser un parallèle entre les deux auteurs, et pas seulement pour l’hystérie médiatique qu’ils suscitent.

Du sexe de la religion

Les lamentations d’Eric Zemmour sur la « dévirilisation de la société » constituent en effet l’un des fils directeurs de son Suicide Français (et de ses imprécations en général). Mai 68, déplore le polémiste, a sonné la revanche « de la féminité sur la virilité », marquant « la mort du père et de toute autorité ».

Même les religions ont des sexes différents, estiment les deux auteurs. « Nietzche avait vu juste, avec son flair de vieille pétasse, le christianisme était au fond une religion féminine », se prend à penser le personnage de Houellebecq. Et c’est ce qui marque, dans son roman, la victoire de l’islam, qui est pour sa part d’essence profondément masculine. Que le christianisme soit « féminin », c’est ce qu’avait également déploré Eric Zemmour en 2010. Même si, pas à une contradiction près, il regrette dans le Suicide Français que le « pouvoir patriarcal, d’essence virile (l’Etat, l’Eglise, le père) » ait laissé la place à « un Etat maternel qui infantiliserait et culpabiliserait ».

La grande différence entre Houellebecq et Zemmour, c’est que le premier n’est pas un auteur à thèse. On ne sait effectivement pas ce qu’il pense. Et si la trame politique de Soumission est d’une indigente paresse intellectuelle (alors que le rapport intellectuel qui lie son personnage à Huysmans est bien davantage travaillé), son principal tour de force réside finalement dans la façon dont il met dans le même sac les identitaires à la Zemmour et « les musulmans » (oui, l’auteur ne s’embarrasse pas de nuances) : les uns comme les autres sont « en parfait accord (…) sur la nécessaire soumission de la femme, sur le retour au patriarcat ».

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

6 commentaires

6 commentaires

journaliste 7 janvier 2015 - 14:46

La concomitance entre la date de sortie de Soumission et l’attentat de Charlie Hebdo n’est qu’un hasard, mais il est certain qu’il faut se serrer les coudes entre humains, entre hommes et femmes, musulmans ou pas, face à ceux qui essaient de nous monter les uns contre les autres. Et Houellebecq, même malin,fait partie de ces derniers.
Valérie G.

Répondre
journaliste 9 janvier 2015 - 08:08

J’ajoute que Bernard Maris, mort dans l’attentat mercredi, avait écrit un délicieux livre « Michel Houellebecq économiste ». Ils s’étaient rencontrés et s’appréciaient. Houellebecq a suspendu la promotion de son livre « Soumission » depuis le 7 janvier dernier.
Valérie G.

Répondre
Lili 10 janvier 2015 - 11:27

J’avoue que quand je vois la composition ultra-majoritairement féminine des assemblées et groupes catholiques, mêmes jeunes, et alors même que l’Eglise Catholique a un fonctionnement patriarcal et misogyne, je me pose des questions. Même si cela peut tenir à des modalités de pratique plutôt qu’au discours de fond de la religion, mais après tout personne n’a sérieusement étudié la question, pour aucune religion.

Du reste pour l’Islam comme pour le catholicisme, il est notable que leur version intégriste attire les garçons en recherche d’un discours viriliste (les cathos intégristes surfent aussi sur le discours « dévirilisation » de Zemmour, et ça marche, les convertis à l’Islam intégriste sont particulièrement machistes…)

Répondre
Zoe 10 janvier 2015 - 21:07

Ça fait du bien de lire des commentaires dignes dans ces circonstances.

Répondre
09 Aziza 13 janvier 2015 - 09:00

@Lili, s’il est vrai que l’Eglise catholique institutionnelle a un fonctionnement patriarcal et misogyne, nombreuses sont depuis une bonne décennie les femmes catholiques qui le combattent., dans divers mouvements. Mais surtout, il existe un énorme clivage(hélas) entre la hiérarchie masculine et le fondement même de la religion chrétienne. Le christianisme exige de la lucidité , de l’humilité, et la priorité donnée à son semblable, qualités et comportements par lesquels beaucoup de prélats ne brillent pas…..et au quotidien, les fidèles masculins lambda ont bien du mal à dépasser leur orgueil, leur vanité, et leurs préjugés, à donner de leur temps aux autres. ce qui vous explique qu’il y’a bien davantage de femmes dans les assemblées.

Répondre
Sylhouahe5 15 janvier 2015 - 16:26

Revenir au patriarcat ? Mais nous n’en sommes pas sorti.e.s !!!
Bonne remarque @Aziza à propos de la raison des femmes dans l’église catholique. Nous devons aussi rappeler que durant de nombreux siècles la seule place accordée à la femme dans les nations à dominantes judéo-christiano-islamique 😉 se ramenait à la procréation et à l’éducation des enfants du mâle. Du coup la femme est devenue la détentrice de la continuité traditionnelle du dogme religieux. D’une manière ou d’une autre ces femmes qui aujourd’hui persistent à fréquenter des lieux de culte qui les rejettent, perpétuent une vieille habitude.
Ce qui change par contre et qui fait croire à « l’envahissement » décrié par Zemmour and co, c’est le désintéressement des hommes.
Nous en conclurons qu’il n’y a pas plus de femmes, mais moins d’hommes !
A analyser la raison réelle de ce désintéressement…

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com