Accueil International En Inde, une banque publique pour les femmes

En Inde, une banque publique pour les femmes

par Arnaud Bihel

Une banque essentiellement dédiée aux femmes, qui possèdent près de deux fois moins de comptes que les hommes, vient de voir le jour en Inde. Les doutes subsistent quant à son efficacité.


 

 Le premier ministre indien Manmohan Singh a inauguré mardi 19 novembre la première banque publique pour les femmes. La Bharatiya Mahila Bank (BMB) sera ouverte aux hommes comme aux femmes, mais ciblera tout particulièrement ces dernières.

En Inde, 44% des hommes et seulement 26% des femmes possèdent un compte bancaire, selon la Banque Mondiale. Et le volume de crédit par tête accordé aux femmes est de 80% inférieur à celui accordé aux hommes, « d’où la nécessité d’une banque qui serve en priorité les femmes – des groupes d’entraide aux petites entrepreneures, des travailleuses aux plus fortunées », a souligné le ministre des Finances P. Chidambaram.

Le principe de cette banque 100% publique avait été décidé en début d’année, peu après le viol collectif qui a choqué le pays et le monde. Le Premier ministre y a d’ailleurs fait allusion en inaugurant à Bombay, la capitale économique du pays, l’une des sept premières agences de la BMB. « Nous avons durci la loi pour punir plus fermement les agressions sexuelles contre les femmes [une réponse controversée, NDLR] mais il reste beaucoup à faire. Il est reconnu que l’accès aux financements et aux services bancaires non seulement permet l’autonomisation des femmes, mais élargit le champ du développement social pour assurer une croissance équitable », a déclaré Manmohan Singh.

« Une telle banque est plus utile dans les villages »

Mais les doutes subsistent quant à l’efficacité de la Bharatiya Mahila Bank. Ce n’est qu’un « petit pas », admet le Premier ministre. L’analyse du Business Standard, journal économique indien, est que la BMB aura du mal à se faire une place face à un secteur bancaire privé très concurrentiel et des organismes de microcrédit bien implantés.

Autre critique : les premières agences de la banque se concentrent dans les centres de grandes villes. « Même si nous apprécions cette initiative, nous aurions préféré que pour cette inauguration au moins trois ou quatre agences soient ouvertes dans des zones rurales. Une telle banque est plus utile dans les villages », témoigne la responsable d’un groupe d’entraide local citée par le Business Standard.

La BMB prévoit de disposer de 25 agences en mars 2014, et de se développer progressivement en direction des zones rurales. Son conseil d’administration n’est pas vraiment paritaire puisqu’il est composé de 8 femmes, aucun homme.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

En Inde, la dot tue 8 000 femmes par an

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire