Accueil International Jamais autant de femmes parlementaires dans le monde

Jamais autant de femmes parlementaires dans le monde

par Arnaud Bihel

2013 aura été une année record, observe l’Union interparlementaire : dans le monde les parlements comptent en moyenne 21,8% de femmes.


En 2013, la proportion de femmes dans les parlements a atteint 21,8%, contre 20,3% l’année précédente. « Une année record », selon le nouveau rapport de l’Union interparlementaire (UIP) présenté mardi 4 mars (à télécharger ici, en anglais). En 1995, le monde ne comptait que 11,3% de femmes parlementaires.

Dans les 49 pays ayant connu un renouvellement parlementaire en 2013, ce sont 26,4% de femmes qui ont été élues (ou nommées), un autre record.

Les progrès ont été limités en Asie, plus significatifs en Afrique, ainsi que dans les pays arabes grâce aux progrès enregistrés en Jordanie et en Arabie Saoudite. L’UIP note que le Qatar (ce grand ami de la France) est le seul pays de la région où le parlement reste exclusivement masculin.

En Europe, la présence des femmes dans les parlements atteint 24,6% (avec 25%, la France est tout juste au dessus de cette moyenne). En 2013, l’Italie a particulièrement contribué au progrès, avec l’élection du Parlement le plus féminisé de son histoire.

Pour porter ces progrès, l’UIP met en avant l’importance des quotas : qu’ils soient législatifs ou adoptés par des partis, des systèmes de quotas pour des femmes ont été utilisés dans 30 pays qui ont connu des élections en 2013. A commencer par le Rwanda, pays pionnier en ce domaine, où les femmes occupent désormais pas moins de 64% des sièges de la chambre basse, un record mondial.

A noter que dans le monde la part de femmes qui président des assemblées parlementaires reste plus faible : 14,8%.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire