Accueil Eco & SocialEnvironnement Karine Gavand, de Greenpeace : que Barack Obama « honore son prix Nobel »

Karine Gavand, de Greenpeace : que Barack Obama « honore son prix Nobel »

par Arnaud Bihel

Si vous avez manqué le début, un rappel en deux minutes des éléments essentiels de la négociation pour Greenpeace. Les réductions d’émissions de gaz à effet de serre, les financements et leurs mécanismes, comme la mise aux enchères des permis de polluer :

La conférence de Copenhague aboutira-t-elle sur un traité ambitieux et efficace, ou un accord « au rabais » ? C’est toute la question. Ces derniers temps, l’idée qui s’impose chez les dirigeants est que les négociations devront, au moins en partie, se poursuivre après la COP-15. Certes, les dirigeants signeront un document le 18 décembre à l’issue de Copenhague. Mais quelle en sera la teneur ? Pour Karine Gavand, il est essentiel de parvenir à « un accord cadre juridiquement contraignant », quitte à discuter des détails de mise en oeuvre dans les mois qui viennent, « comme ça a été le cas pour le protocole de Kyoto ».

L’initiative française loin d’être prise en compte

Nouveau mouvement ce mercredi dans le jeu international des négociations : Jean-Louis Borloo a dévoilé le projet d’accord proposé par la France. Le texte distingue 4 catégorie de pays, auxquels sont assignés des objectifs d’émissions et des besoins ou devoirs financiers spécifiques. « Mais l’initiative française est encore loin d’être prise en compte dans les discussions », note Le Monde. Karine Gavand dresse le même constat :

D’autant que le principal blocage, Greenpeace le répète, vient des Etats-Unis. Barack Obama préférant ne pas se mouiller avant le vote au Sénat d’une loi sur le climat et l’énergie, contestée jusque dans son propre camp. Pour Karine Gavand, il faut que Barack Obama ose devancer son Congrès, et « honore le prix Nobel qu’il a reçu » :

La pression des ONG et de l’opinion publique peut-elle jouer ? Karine Gavand l’espère. Même si les appels ont encore du mal à passer. L’Ultimatum Climatique, réseau français d’ONG dont fait partie Greenpeace, a lancé voilà plusieurs semaines une pétition en ligne « pour que le France se montre à la hauteur du défi climatique ». Elle compte pour l’heure 330 000 signatures. Encore bien loin de l’objectif affiché : 1 million de signatures avant le 17 décembre.

A signaler aussi :

Egalement à l’initiative de l’Ultimatum Climatique, un « concert climatique », ce dimanche 22 novembre à 16h au Zénith de Paris. Avec Bernard Lavilliers, Yannick Noah, Tryo et Zazie.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire