Accueil SagaInitiatives L’OCDE s’en prend aussi à l’enrichissement des « 1% »

L’OCDE s’en prend aussi à l’enrichissement des « 1% »

par Arnaud Bihel

OCDE99L’organisation économique va dans le sens de Thomas Piketty pour dénoncer l’enrichissement disproportionné des plus nantis. Et donc la hausse des inégalités.


 


 

Ces trente dernières années, les 1% les plus riches « se sont approprié la plus grosse part du gâteau » de la croissance mondiale.Autrement dit, les inégalités entre ces 1% et les autres 99% de la population se sont fortement accrues. C’est ce que vient souligner l’OCDE dans une nouvelle analyse publiée mercredi 30 avril (ici en anglais).

Ces 1% qui s’enrichissent toujours plus sont sous le feu des projecteurs depuis quelques années, et ces derniers temps encore grâce au succès aux Etats-Unis de l’économiste français Tomas Piketty et son livre « Le Capital au XXIème Siècle ».

« Part disproportionnée »

L’OCDE ajoute de l’huile sur le feu, en reprenant d’ailleurs des éléments fournis par l’économiste, et note que ces 1% ont accumulé depuis 30 ans « une part disproportionnée » de la croissance globale des revenus avant impôts. C’est particulièrement le cas dans les pays anglo-saxons. Les super-riches ont capté jusqu’à 47% de la richesse crée aux Etats-Unis, 37% au Canada. Et plus de 20% au Royaume-Uni et en Australie.

« Mais les revenus des ménages les plus pauvres n’ont pas suivi la croissance générale, beaucoup d’entre eux n’étant pas mieux lotis qu’ils l’étaient dans les années 1980 », remarque l’OCDE.

En France l’écart entre les 1% les plus riches et les 99% s’est moins creusé que la moyenne ces 30 dernières années. Mais les 1% ont tout de même capté plus de 11% du gâteau de la croissance.

Pendant ce temps, moins d’impôts pour les plus riches

En remarquant que la crise économique a à peine corrigé cette tendance, l’organisation en vient à plaider pour une fiscalité plus équitable, « pour s’assurer que les plus riches contribuent à une juste part ». En effet, si les revenus des plus riches ont fortement augmenté au cours des 30 dernières années, les taux d’imposition ont, eux, chuté. Le taux portant sur les revenus les plus élevés est passé, dans les pays de l’OCDE, de 66% en 1981 à 43% en 2013.

Déjà, dans son dans son « Panorama de la société 2014 », publié le18 mars, l’organisation économique déplorait les cadeaux faits aux « plus nantis ». Dès 2011, elle comparait les 1% et les 99%, s’alarmant des inégalités record dans les pays riches, et balayant « l’hypothèse qui voudrait que les bienfaits de la croissance économique se répercutent automatiquement sur les catégories défavorisées.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Les records des milliardaires

La menace des inégalités

Quand les riches crient avant d’avoir mal

 

Image © David Rooney, OCDE 2011.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire