Accueil CultureCinéma La folie Dupontel

La folie Dupontel

par Arnaud Bihel

9moisfermeAvec Neuf Mois Ferme, son cinquième film, Albert Dupontel donne le meilleur. La critique cinéma du mardi, par Valérie Ganne.


 

Si tu n’es pas fan de Dupontel, de son humour potache et de ses situations absurdes, passe ton chemin. Sinon, n’hésite pas à pousser les portes de ton cinéma préféré pour aller voir Neuf Mois Ferme, son cinquième film, où tu retrouveras le meilleur de l’esprit de Bernie : de la folie, de l’humour très noir, une charge en règle contre la justice et les médias, mais aussi des comédiens tous au meilleur qui jubilent visiblement d’être de l’aventure…

En premier lieu Sandrine Kiberlain, qui campe une juge célibataire endurcie se découvrant un polichinelle dans le tiroir. On savait que cette grande tige pouvait être hilarante, mais elle réussit là à être à la fois drôle et touchante, gracieuse quand elle est saoule et sérieuse quand elle mime une pipe. Les seconds rôles sont tous excellents, de l’avocat bègue (Nicolas Marié dans une plaidoirie à pleurer de rire) à la brochette d’apparitions amicales savoureuses (Yolande Moreau, Bouli Lanners, Gaspard Noé, Jan Kounen, Jean Dujardin et même… Terry Gilliam).

Maniant l’humour avec dextérité et un timing de comédie parfait, jouant le premier rôle masculin du film – un présumé « globophage » (sic) assez bas de plafond – Albert Dupontel joue aussi avec quelques prouesses techniques de caméra qui glissent comme les bulles de champagne d’une fête trop arrosée au Palais de justice.

Le réalisateur a gardé la rage et la démesure grinçante de ses premières comédies, bonifiées par une nouvelle maitrise du rythme, de la direction d’acteurs et de son imagination débordante. De ces Neuf Mois Ferme on ne fera pas appel.

 

Voir la bande annonce

Neuf Mois Ferme, d’Albert Dupontel, avec Albert Dupontel et Sandrine Kiberlain. Produit par ADCB Films, distribué par Wild Bunch. Sortie le 16 octobre 2013

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

robert 21 décembre 2013 - 08:43

suite à cette critique engageante ,j’ai vu « 9 mois fermes  » c’est un vrai plaisir :il faut y aller! pour rire bien sur et admirer la prestation de S.Kiberlain , celles de l’avocat aussi et de nombreux comparses

Répondre

Laisser un commentaire