Accueil Sport La footballeuse Sam Kerr sur la jaquette de Fifa 23

La footballeuse Sam Kerr sur la jaquette de Fifa 23

par Agathe Ripoche

Révolution dans le monde du jeu vidéo ! La footballeuse Sam Kerr s’affiche aux côtés de Kylian Mbappé sur la jaquette du jeu Fifa 23. C’est la première fois qu’une femme est représentée mondialement sur ce jeu. Si beaucoup se réjouissent, cette avancée n’est pas du goût de tous les amateurs de foot et de jeux vidéos…

Le studio EA Sports vient de dévoiler la bande-annonce et les jaquettes du jeu vidéo Fifa 23. Le jeu ne sortira qu’à l’automne prochain mais cette annonce fait déjà couler beaucoup d’encre. Si le parisien Kylian MBappé apparaît pour la troisième année consécutive, la grande nouveauté c’est la présence de Sam Kerr, attaquante australienne qui évolue au club de Chelsea en Angleterre. Dans la majorité des pays, c’est la première fois, depuis la création du jeu en 1993, qu’une footballeuse est présente sur la pochette. 

Lorsque le studio EA Sports FC avait intégré dans son jeu douze équipes nationales féminines en 2016, des joueuses professionnelles avaient alors fait leur apparition sur les jaquettes aux côtés de footballeurs. Mais dans trois pays seulement. Les États-Unis avaient eu droit à leur célèbre attaquante Alex Morgan, le Canada à l’emblématique meilleure buteuse Christine Sinclair et en Australie c’est Steph Catley qui avait eu cet honneur. 

Lire aussi : DES FOOTBALLEUSES DANS FIFA 16

Lire aussi : FIFA 16 : UNE FOOTBALLEUSE À L’AFFICHE… MAIS PAS PARTOUT

Cette année en revanche, c’est mondialement que Sam Kerr sera présente et, en tout, trois jaquettes seront disponibles pour un même jeu. Deux versions simples : l’une avec Sam Kerr, l’autre avec Kylian Mbappé et une version Ultimate où les deux stars se partagent l’affiche.

Avec Fifa 23, il sera désormais possible de jouer avec les plus grandes stars féminines du monde du football et une mise à jour sera même disponible pour participer à la Coupe du Monde Féminine qui se déroulera du 20 juillet au 20 août 2023 en Nouvelle-Zélande et en Australie, sur les terres de Sam Kerr.

Lire aussi : VERS L’ÉGALITÉ SALARIALE POUR LES FOOTBALLEUSES AUSTRALIENNES

Depuis l’arrivée de l’attaquante à Chelsea en 2019, le club a remporté trois années de suite la Women’s Super League (championnat anglais) où Sam Kerr a terminé meilleure buteuse sur les deux dernières années. Elle est également depuis le mois de janvier la meilleure buteuse australienne de l’Histoire (hommes et femmes confondu·e·s) avec 54 buts inscrits sous le maillot australien. En guise de reconnaissance pour son parcours et son engagement, la ville de Perth en Australie lui a même décerné la clé de la ville, le 8 juillet dernier.

La joueuse aux célébrations de buts acrobatiques (d’ailleurs très bien représentées dans la bande-annonce du jeu) a elle-même fait part de sa joie sur son compte Instagram : « Jouer enfant à ce jeu vidéo, être dedans et maintenant être sur la jaquette du jeu. Le rêve devient réalité…». C’est aussi tout naturellement que son club de Chelsea s’est réjoui de cette annonce en publiant sur leurs réseaux sociaux « Qui d’autre que Sam Kerr ?”, ou encore que la ligue anglaise a salué cette avancée en écrivant que Sam Kerr faisait désormais son entrée dans l’Histoire en étant la première footballeuse en couverture du jeu vidéo mondialement connu.

Si la capitaine australienne est très connue dans le monde du football féminin, Sam Kerr ne bénéficie malheureusement pas d’autant de popularité que Kylian Mbappé. Parmi les premières réactions à la vue de la jaquette commune, beaucoup d’hommes ont demandé qui était cette joueuse et se sont même offusqués de voir une femme en couverture de leur jeu favori. Au lieu de voir une évolution positive avec une mise en avant et une reconnaissance des footballeuses, beaucoup s’insurgent et des flots de messages misogynes et incultes se déversent sur les réseaux sociaux. En voici quelques minces extraits : « C’est qui ? », « Qu’elle dégage, on en veut pas », « Non mais vraiment c’est n’importe quoi. Normalement on met les superstars en avant (Messi Cristiano Mbappé Hazard etc) mais comme c’est une femme…», « ça “woke” dur chez EA Sports », « Mais bordel personne ne joue avec les gonzesses ça fait pas vendre pourquoi ils forcent comme ça », « football féminin de mes deux »… La misogynie n’a pas déserté le monde du football encore considéré comme une chasse gardée masculine même si, en pratique, les choses évoluent.

Lire aussi : LE FOOTBALL DANS LA PRESSE ÉCRITE EST À 98% MASCULIN

Même si cela n’a pas influencé le choix de la joueuse pour faire la Une de Fifa 23, la footbaleuse est ouvertement lesbienne et sa visibilité contribue à faire tomber un tabou dans le milieu sportif. Sam Kerr ou d’autres joueuses ouvertement homosexuelles comme Megan Rapinoe, font tomber des barrières : leur orientation sexuelle publiquement assumée ne les a pas empêchées de se hisser au plus haut sommet de leur discipline et de devenir des stars.

Lire aussi : FOOTBALL : ÉGALITÉ DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES AUX ETATS-UNIS

Laisser un commentaire