Accueil International La lente féminisation de la télé U.S.

La lente féminisation de la télé U.S.

par Arnaud Bihel

De plus en plus de femmes dans le paysage audiovisuel outre-Atlantique. Mais à l’écran elles sont souvent plus jeunes et davantage dans la sphère privée que les hommes.


 

A tous petits pas, les femmes avancent vers l’égalité à la télévision. C’est ce que constate depuis 16 ans Martha M. Lauzen, la directrice du Center for the Study of Women in TV and Film, lié à l’université de San Diego, qui observe la présence des femmes sur les écrans des chaînes nationales aux Etats-Unis.

« En 2012-13, les femmes ont poursuivi leur avancée, lente mais certaine, dans les rôles derrière les caméras », juge son dernier rapport.

Sur la dernière année, derrière les séries télévisées prises en compte1, les femmes représentaient 28% de l’ensemble des créateurs, scénaristes, producteurs, réalisateurs et directeurs de la photographie. Un chiffre jamais atteint, en hausse de 2 points en un an et de 7 points par rapport à 1997-98.

Elles sont surtout productrices (38%) et scénaristes (34%), beaucoup moins réalisatrices (12%) et directrices de la photographie (3%).

Et à l’écran, le rapport fait également état d’un plus haut historique, égal à 2007-2008. Dans les programmes de divertissement, les femmes représentent 43% de l’ensemble des personnages parlants, autant des personnages principaux

Mais, plus en détail, l’étude contient des gros bémols.

Ce sont les programmes de télé-réalité qui gonflent les pourcentages : les femmes y comptent pour 48% des personnages – contre 43% dans les sitcoms et 40% dans les drames.

Les personnages féminins ont tendance à être plus jeunes que leurs homologues masculins. 30% d’entre elles ont la vingtaine, contre 19% d’entre eux. 22% des hommes sont dans la quarantaine contre 14% des femmes.

Femmes représentées dans la sphère privée, hommes dans la sphère publique : la tendance est connue, elle se retrouve aussi dans ce constat : le statut professionnel des personnages féminins reste plus souvent inconnu (37%) que celui des hommes (30%). A l’inverse, on connaît bien davantage le statut marital des femmes que des hommes (47% contre 38%).

 

Voir notre dossier

Cherche femmes à l’antenne

 

 


 

1 L’étude prend compte un épisode sélectionné au hasard dans chaque programme diffusé chaque saison sur chacune des chaînes nationales.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire