Le cinéma féminin grignote son retard

Donzelli
Charlotte Rampling, Présidente du festival Paris Cinéma et Valérie Donzelli, réalisatrice de “La Guerre est déclarée”, le 11 juillet 2011 au Festival Paris Cinéma. Par Yann Caradec sur Flickr.

Le CNC dresse un constat mitigé de la place des femmes dans le cinéma français. Leur nombre progresse, leur poids financier aussi. Mais les films d’hommes pèsent encore 5,6 fois plus lourd.


 

Cette étude avait été commandée par les ministres de la Culture et des Droits des femmes en marge du dernier Festival de Cannes. Le 25 mars, le Centre national du cinéma (CNC) a publié son premier rapport détaillé sur « la place…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php