Le gouvernement afghan recule sur la loi du silence

par Arnaud Bihel

La mobilisation a fini par payer. Le gouvernement afghan va revoir un projet de loi qui risquait d’entretenir le silence sur les violences faites aux femmes.


Depuis un mois de nombreuses voix s’étaient élevées contre une disposition du projet de nouveau code de procédure pénale afghan. Le texte prévoyait d’interdire de témoigner contre un membre de sa propre famille. De quoi réduire à néant bien des procédures dans des affaires de violences domestiques ou de mariages forcés.

Le texte avait été voté le mois dernier par le Parlement et attendait la signature du président Hamid Karzaï pour entrer en vigueur. Celui-ci a finalement cédé à la pression. Le porte-parole de la présidence a annoncé lundi 17 février que le texte était suspendu et serait amendé.

Selon le dernier rapport de la mission de l’ONU en Afghanistan sur la mise en œuvre de la loi sur les violences faites aux femmes, votée en 2009, les autorités afghanes ont enregistré en 2013 davantage de plaintes, mais les poursuites et les condamnations restent limitées.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Nouvelle alerte pour les femmes en Afghanistan

Sombres signaux pour les Afghanes

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?