Accueil CultureCinémaCannes 2022 Le grand théâtre de Valéria Bruni-Tedeschi

Le grand théâtre de Valéria Bruni-Tedeschi

par Valérie Ganne

Cette année, cinq réalisatrices sont en compétition officielle au Festival de Cannes. Valeria Bruni-Tedeschi a ouvert le bal avec Les Amandiers, projeté le 23 mai dernier et son film est une grande réussite.

Louis Garrel en Patrice Chéreau, dirige Nadia Tereszkiewicz (Stella) et Vassili Schneider (Victor) Crédit Ad Vitam

Valeria Bruni-Tedeschi nous a déjà offert des œuvres en partie autobiographiques, dans lesquelles elle apparaît en demoiselle fêlée et émouvante avançant dans la vie entre désespoir et enthousiasme. Cette fois, elle ne joue pas son propre rôle dans Les Amandiers, retour sur ses 20 ans dans un lieu mythique des années 80 : l’éphémère école des Amandiers, portée par Pierre Romans et Patrice Chéreau, au théâtre de Nanterre.

La cinéaste peut donc s’oublier pour concentrer son talent dans la direction de ses jeunes comédien.ne.s, de véritables révélations. Cette petite troupe de douze vingtenaires avides de jeu et de vie évolue en 1986 entre Nanterre et Paris (avec un petit séjour à New York chez Lee Strasberg). Ceux qui ont vécu cette période y retrouveront la fébrilité des cabines téléphoniques à pièces, la joie de chanter du Rita Mitsouko au son de la cassette de l’autoradio, la compagnie des fumées des cigarettes obligatoires pour tous. Des détails nostalgiques face à la menace du Sida et aux ravages des drogues, qui ne sont pas oubliés dans ce récit initiatique.

Il n’est pas besoin d’avoir vécu cette époque pour être séduit par Les Amandiers : au cœur du film palpitent un premier amour tragique, des amitiés folles et libres, et surtout la célébration de l’amour inconditionnel du théâtre.

Les Amandiers de Valeria Bruni-Tedeschi, avec notamment Nadia Tereszkiewicz, Sofiane Bennacer, Louis Garrel, Micha Lescot. En salles le 9 novembre 2023.

Cannes 2022

Compétition Officielle

Laisser un commentaire