Accueil DiversNouvelles brèves Le Sénat étend le délit d’entrave à l’IVG

Le Sénat étend le délit d’entrave à l’IVG

par Arnaud Bihel

 

Les manifestations dans la rue, devant les centres IVG, bientôt interdites ? L’amendement déposé en ce sens par la sénatrice Laurence Rossignol, dans le cadre de la loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, a été adopté à l’unanimité (des rares sénateurs et sénatrices dans l’hémicycle) mardi 17 septembre au Sénat. Il disposait du « soutien entier du gouvernement », avait indiqué la ministre des droits des Femmes. Son adoption devra encore être confirmée lors de l’examen du texte par les députés.

Pour Laurence Rossignol, les anti-avortement « n’ont jamais renoncé à empêcher les femmes à accéder à l’IVG ».

Aujourd’hui, le délit d’entrave à l’IVG concerne les actes « commis en vue d’empêcher ou de tenter d’empêcher une interruption volontaire de grossesse », au sein des établissements. C’est sur ce motif que le militant Xavier Dor vient d’être condamné.

L’amendement de Laurence Rossignol vise à sanctionner également le fait d’empêcher de « s’informer » sur l’IVG, soit toute tentative de blocage des centres. Comme cela se fait régulièrement, par exemple, devant l’hôpital Tenon à Paris.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire