Accueil Politique & SociétéÉLECTIONS 2017 Législatives : vers un record de 40% de députées

Législatives : vers un record de 40% de députées

par Arnaud Bihel

L’hémicycle © Assemblée nationale

Si la tendance du premier tour se confirme, la prochaine Assemblée nationale comptera plus de 40% de femmes, contre 27% en 2012. Principale raison : le raz-de-marée LREM, qui a respecté la parité.

Au terme du premier tour des élections législatives marqué par une forte abstention, c’est une évidence : La République En Marche (LREM) a écrasé la concurrence. Les candidat.e.s du mouvement d’Emmanuel Macron arrivent en tête dans une très large majorité des circonscriptions. Si la tendance se confirme au second tour dimanche prochain, l’alliance LREM-Modem comptera plus de 400 député.e.s.

Autre constat sans appel : la prochaine Assemblée nationale comptera un nombre record de femmes. En effet, sur les 577 candidats arrivés en tête du premier tour, 245 sont des femmes, a calculé Le Parisien, qui poursuit : « Si toutes étaient élues au second tour dimanche prochain, 42,5% de l’Assemblée nationale serait constituée de députées. » Pour rappel, elles n’étaient que 27% d’élues à l’issue des élections législatives de 2012.

Voir : À l’Assemblée, parité à moitié

Cette estimation reste évidemment soumise aux aléas du vote du second tour mais, si elle se confirmait, l’Assemblée nationale passerait alors de la 64ème à la… 9ème place mondiale en terme de représentation des femmes.

Le pourcentage de candidates à ce premier tour (42,4%) était pourtant à peine supérieur à celui de 2012. Le principal moteur de ce grand bond en avant attendu est avant tout l’hégémonie LREM, dont les candidatures respectaient parfaitement la parité. Laquelle se retrouve, ou presque, à l’issue du premier tour : sur les 449 représentant.e.s de l’alliance LREM-Modem arrivé.e.s en tête ce dimanche dans les urnes, 212 sont des femmes : 47%.

Si une féminisation sans précédent de l’Assemblée nationale se profile donc, ce n’est pourtant pas visible partout. En effet les plateaux de télévision, dimanche soir, étaient (encore) très masculins. Exemple sur France 2, dont la soirée politique a commencé à 19h : il a fallu attendre 20h58 pour voir s’exprimer des représentantes de partis politiques.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Élections britanniques : une perdante et des gagnantes

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

09 Aziza 15 juin 2017 - 16:28

Ce n’est pas le tout d’avoir des femmes députées, encore faut il qu’elles aient acquis leur indépendance d’esprit et d’action!

Répondre

Laisser un commentaire