Les grévistes des fast-food remettent le couvert

par Arnaud Bihel

 Nouvelle journée de grève chez les employés de fast-food aux Etats-Unis. Ces travailleurs (et travailleuses, pour les deux tiers) se battent pour une hausse de leur salaire minimum. Ils veulent le voir doubler pour atteindre 15 dollars (11 euros) de l’heure.

Selon le collectif « Low Pay is not OK », les 8 plus grands noms du secteur (McDonald’s, Wendy’s, Burger King, Taco Bell, KFC, Pizza Hut, Domino’s et Papa John’s) ont réalisé en 2012 un bénéfice de 7,35 milliards de dollars. Tandis que des millions de leurs employés doivent se contenter de « salaires de misère ».

Après une précédente journée de mobilisation réussie, le 29 juillet (Voir : Les employés de fast food veulent plus que des miettes), il remettent le couvert jeudi 29 août, pour une mobilisation qui s’annonce plus forte encore. Le mouvement, initié en novembre 2012, ne concernait au départ que quelques dizaines d’employés new-yorkais. Ce sont désormais plusieurs milliers de personnes qui se mettent en grève, dans une cinquantaine de grandes villes dans tous les pays. Des employés de grande surfaces pourraient aussi les rejoindre.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?