Accueil CultureSortir Les joueuses du PSG au Parc des Princes, première

Les joueuses du PSG au Parc des Princes, première

par Arnaud Bihel

PSGGlasgowPour leur quart de finale retour de la Ligue des Champions, samedi 28 mars contre Glasgow, les footballeuses parisiennes vont pour la première fois fouler une pelouse réservée aux hommes. Derrière l’enjeu sportif du match, celui de montrer que le foot féminin attire le public.


 

Les footballeuses du Paris-Saint-Germain vont jouer, pour la première fois depuis l’arrivée aux commandes de l’actionnaire qatari, un match officiel sur la pelouse du Parc des Princes. Samedi 28 mars, à 19h, les Parisiennes reçoivent les écossaises de Glasgow, en quart de finale retour de la Ligue des Champions. Les joueuses du PSG ont déjà un pied en demi-finales après leur victoire 2-0 à Glasgow au match aller.

Mise à jour, 29 mars : les Parisiennes se sont aisément qualifiées pour la première demi finale de Ligue des Champions de leur histoire en s’imposant 5-0, devant un peu moins de 12 000 spectateurs. En demi-finale, les joueuses du PSG affronteront le VfL Wolfsbourg, double tenant du titre. On ignore encore si la rencontre à domicile (match retour, le 25 avril) se jouera à nouveau au Parc des Princes. L’équipe masculine doit disputer un match de championnat le même jour.

Les Parisiennes au Parc des Princes… enfin. Le stade mythique du club de football parisien était, depuis des années, réservé aux hommes. L’équipe féminine jouait ses rencontres dans des stades plus confidentiels. Au lendemain du match, par ailleurs, les Parisiennes s’envoleront pour trois jours de stage au Qatar. Une première là aussi, alors que les joueurs des équipes masculines (football et handball) du PSG ont déjà été invités plusieurs fois dans l’émirat.

Le PSG Féminines au Parc des Princes ? La question s’était posée dès 2011, et encore lors d’un Conseil de Paris en octobre 2013. « Nous nous battons et nous continuerons à nous battre pour que l’équipe féminine du PSG joue un match, ou des matchs, au Parc des Princes », assurait alors l’adjoint aux Sports. Il aura encore fallu un an et demi de bataille.

12 000 spectateurs attendus

L’excuse régulièrement avancée est le manque de public supposé pour suivre un match de football féminin. Comme l’explique encore dans 20Minutes le directeur général adjoint du PSG, en charge des féminines, Philippe Boindrieux.

Le club parisien a beau investir dans son équipe féminine, il peine encore à attirer les fans. Pour le choc du championnat entre le PSG et l’OL, le 21 février au Stade Charléty, 4000 spectateurs étaient présents – contre 10 000 à Lyon pour le match aller.

Mais pour ce quart de finale de Ligue des Champions, le PSG table sur au moins 12 000 supporters et supportrices. Le stade de Gerland à Lyon a attiré jusqu’à 22 000 spectateurs pour un match de Ligue des Champions féminine : c’était une demi-finale franco-française entre Lyon et Juvisy, en avril 2013.

Le Parc des Princes, pas plus que le Stade de France ou le Stade Vélodrome de Marseille, ne fait pas partie des stades sélectionnés pour accueillir des matchs de la Coupe du Monde féminine de football, en France en 2019. C’est le nouveau Stade des Lumières de Lyon, 58 000 places, qui accueillera le match d’ouverture et la finale. Les autres enceintes sélectionnées sont de « capacité moyenne », entre 20 000 et 35 000 places, pour correspondre « à l’objectif de remplir tous les stades pendant toute la compétition », selon la Fédération française de football.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Parc des Princes réservé aux hommes

 

Photo : victoire du PSG à Glasgow. Page Facebook du PSG.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com