Le football dans la presse écrite est à 98% masculin

Dans cet article du Parisien : une seule joueuse citée… parmi 8 hommes

La première étude d’envergure, quantitative et qualitative, sur la place du football féminin dans la presse dresse un constat sans appel.


 

Quand il n’est pas invisible, le football féminin sert de support à « la promotion des hommes ».
C’est le constat accablant de la première étude d’envergure sur la couverture médiatique du football féminin dans la presse française, dévoilée jeudi 19 octobre.

Pour, enfin, pourvoir étayer par des chiffres ce qui n’était jusque là qu’une évidence ressentie, l’étude menée par l’association

css.php