Accueil Sport En Libye, l’équipe féminine de football privée de sortie

En Libye, l’équipe féminine de football privée de sortie

par Arnaud Bihel

FootLibyeL’équipe qui subit déjà des menaces islamistes se voit interdire par sa fédération de participer à une rencontre internationale en Allemagne… pour cause de Ramadan.


 

 

Des matchs, mais aussi des rencontres culturelles, des ateliers, le tout pour promouvoir le football féminin et l’égalité, notamment dans les pays du Maghreb et du Proche-Orient. C’est le programme de Discover Football, qui se déroulera en Allemagne, à Berlin, du 23 au 28 juillet.

Des équipes tunisienne, palestinienne, jordaniennes, égyptienne, participeront à l’événement. Ce devait également être le cas de l’équipe nationale de Libye, qui aurait connu là une de ses toutes premières expériences internationales. Mais au dernier moment elle a dû déclarer forfait, par décision de la Fédération libyenne. Celle-ci se justifie ainsi : impossible de jouer pendant le Ramadan.

Un choc pour les joueuses, d’autant que le football féminin dans le pays est déjà sous la menace de groupes islamistes. Comme le note The Guardian, le groupe Ansar-al-Charia a « condamné » le mois dernier le football féminin, le jugeant « non-conforme à la Charia » car il « incite les femmes à s’exposer et porter des vêtements non-appropriés ». Par ailleurs, un prédicateur très populaire, Salim Jabar, a expliqué dans un sermon que « cette équipe est constituée de jeunes femmes belles et grandes, et c’est la dernière chose dont notre pays a besoin ». Et de poursuivre : « Du jour où [une Lybienne] a signé dans cette équipe, elle s’est vendue et a apporté la honte sur sa famille ».

« Un exemple de réconciliation »

Dans la fiche consacrée à l’équipe libyenne, Discover Football explique que cette équipe s’est constituée juste avant le début de la guerre qui a conduit à la chute de Kadhafi. Les joueuses « combattent la ségrégation institutionnelle depuis plus d’une décennie et le conflit a stoppé net leur activité, les empêchant de s’entraîner régulièrement. Malgré ces circonstances difficiles elles ont continué à s’organiser, par petits groupes, ce qui leur a permis de reprendre l’entraînement rapidement et de promouvoir aujourd’hui le développement du football féminin en Libye. »

L’agence Bloomberg cite le témoignage de Fadwa El-Bahi, milieu de terrain de l’équipe, témoigne : « Le groupe compte a des anciennes pro-Kadhafi et des anciennes rebelles. C’est un exemple de réconciliation ». L’équipe compte aussi des joueuses voilées, d’autres non.

« Le football met à l’épreuve les représentations genrées. Cela dépasse le cadre du sport. C’est un sujet politique », souligne pour sa part Sonia Klumper, l’une des organisatrices de Discover Football. Et en Libye la place des femmes dans l’après-révolution est également un sujet qui dépasse largement le cadre du football. Le 16 juillet, le Congrès National a mis en place les règles d’élection du futur comité chargé de rédiger la Constitution : sur 60 sièges, seuls 10 sont réservés à des femmes. Pas mieux que la proportion de femmes élues au Congrès : elles sont 33 sur 200.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Mellie 19 juillet 2013 - 18:09

En fait, la proportion est la même: environ 16,5 % dans les deux cas.
C’est quand même très peu

Répondre
arnaudbihel 19 juillet 2013 - 19:49

« Mellie »
En fait, la proportion est la même: environ 16,5 % dans les deux cas.
C’est quand même très peu

Ah, les hommes et les mathématiques… Merci, c’est corrigé

Répondre

Laisser un commentaire