Accueil DiversNouvelles brèves « Madame le président » : sanction confirmée pour Julien Aubert

« Madame le président » : sanction confirmée pour Julien Aubert

par Arnaud Bihel

Le bureau de l’Assemblée nationale a confirmé, mercredi 12 novembre, la sanction infligée au député UMP Julien Aubert pour avoir persisté à qualifier la présidente de séance, Sandrine Mazetier, de « madame le président », alors qu’elle insistait pour qu’il l’appelle « madame la présidente ».


Cette retenue d’un quart de mois d’indemnité parlementaire (soit 1 378 euros), avait provoqué une petite tempête. Les députés UMP avaient lancé un « ultimatum » pour que Julien Aubert ne soit pas sanctionné. Tandis que des universitaires dénonçaient le sexisme de ces parlementaires. Même l’Académie française, prise en exemple dans les débats, s’était fendue d’une explication alambiquée. Indiquant globalement son opposition à la féminisation des noms de fonction tout en reconnaissant « le désir légitime des individus de mettre en accord, pour les communications qui leur sont personnellement destinées, leur appellation avec leur identité propre’. »

Comme l’expliquaient Les Nouvelles NEWS le 7 octobre, dès le début de la polémique, ce n’est pas pour son choix de langage en lui-même, mais pour ses provocations face aux demandes de Sandrine Mazetier, que le député UMP avait été automatiquement sanctionné.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire