Accueil SagaInitiatives #MaintenantOnAgit, Time’s Up à la française

#MaintenantOnAgit, Time’s Up à la française

par Arnaud Bihel

130 actrices, réalisatrices et personnalités lancent avec la Fondation des Femmes un appel à l’action contre les violences sexistes. Un appel pour donner à quatre associations œuvrant pour l’accès à la justice des femmes victimes de violences.


 

Elle est loin, la tribune polémique signée par Catherine Deneuve. Place désormais à celles qui s’engagent contre les violences faites aux femmes.

Jeanne Balibar, Sandrine Bonnaire, Isabelle Carré, Emmanuelle Devos, Audrey Fleurot, Julie Gayet, Diane Krueger, Tonie Marshall, Vanessa Paradis, Céline Sciamma… Quelques noms parmi ceux des 130 actrices, réalisatrices et personnalités du monde du spectacle et des médias qui lancent mardi 27 février un appel pour passer « de l’indignation à l’action ».

Une initiative lancée à l’approche de la cérémonie des Césars, en partenariat avec la Fondation des Femmes. « On a subi. On a enduré. On s’est tu. On a crié.On a balancé. On a dénoncé. On a rassemblé. On a polémiqué. Maintenant on agit ».

 

Dans la lignée du mouvement Time’s Up aux États-Unis, puis de son équivalent britannique lancé tout récemment, l’action passe par le soutien aux femmes victimes de violences, et la possibilité pour elles d’agir en justice. Et donc par l’argent. Cet appel est donc avant tout un appel aux dons (via cette plate-forme). C’est la conclusion de leur message :

« Les femmes victimes de violence méritent que les associations qui les accompagnent aient les moyens de le faire dignement. Nous sommes inquiètes : mal accompagnées, les femmes sont vulnérables face à la justice. Il est temps d’agir. Ensemble, soutenons celles et ceux qui œuvrent concrètement pour qu’aucune n’ait plus jamais à dire #MeToo. Donnons. »

La Fondation des Femmes a été créée voilà deux ans précisément pour collecter des fonds et les distribuer à des associations œuvrant pour les droits des femmes.

L’argent collecté dans le cadre de cette campagne #MaintenantOnAgit, elle le reversera à quatre associations qui œuvrent pour l’accès à la justice des femmes victimes de violences :
l’Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail qui agit pour la défense des victimes de violences sexuelles au travail (fin janvier, par manque de moyens, l’association a dû fermer « jusqu’à nouvel ordre » son accueil téléphonique) ;
le Collectif Féministe Contre le Viol plate-forme d’accueil, d’information et d’accompagnement des victimes de viol ou d’agression sexuelle ;
l’Espace Femme Geneviève D, lieu d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des victimes de violences conjugales ;
 et Prendre le droit qui soutient les victimes de violences sexuelles lors de procédures judiciaires.

L’appel #MaintenantOnAgit :

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire