Masculin-féminin : le festival de Pessac en fait toute une histoire

par Agathe Ripoche

La 32e édition du festival international du film d’histoire de Pessac se tiendra du 14 au 21 novembre 2022. Cette année, la thématique “Masculin-féminin : toute une histoire” est à l’honneur. A Pessac, la programmation est très riche. Et Les Nouvelles News participent aux rencontres.

Cette 32e édition débutera le lundi 14 novembre à 18 heures au cinéma Jean-Eustache. C’est la grande historienne Michelle Perrot, figure incontournable de l’histoire des femmes, qui inaugurera cette semaine de festival. A 20h30, la soirée se poursuivra avec la projection, en avant-première, du long métrage Annie Colère, en présence de la réalisatrice Blandine Lenoir. Ce film, interprété par Laure Calamy et Zita Hanrot, relate l’histoire d’Annie, ouvrière et mère de deux enfants. En février 1974 et après être accidentellement tombé enceinte, elle rencontre le MLAC (Mouvement pour le Liberté de l’Avortement et de la Contraception) qui pratique des avortements illégaux aux yeux de tous… Annie Colère fait d’ailleurs partie des films inédits en compétition dans la catégorie « fiction » (voir la sélection).

Au total, 70 films seront projetés tout au long de la semaine. La sélection cinématographique regroupe des films de toutes nationalités, des films récents comme des plus anciens, des fictions mais aussi des documentaires. Ces derniers ont été sélectionnés avec soin par Pierre-Henri Deleau, délégué général, François Aymé, commissaire général et Julia Pereira, commissaire générale adjointe.

Les films sont répartis en douze catégories comme “A qui appartient le corps des femmes ?”, “Les femmes et la guerre”, “Histoire de féministes”, “Dieu est-il macho ?”, “La prostitution, une histoire sans fin ?”… Des thématiques pour tous les goûts et intérêts. Cette sélection est aussi l’occasion de mettre en lumière, à travers des oeuvres du 7e art, connues ou inconnues du grand public, des sujets peu abordés et parfois tabous.

Si le programme cinématographique est déjà très dense, le festival du film d’histoire ne se résume pas à des projections. Les festivaliers et festivalières auront l’opportunité d’assister à des rencontres et débats avec des historien·ne·s, des universitaires ou encore des journalistes qui apporteront un regard éclairé sur le thème « Masculin-féminin : toute une histoire ». Des rendez-vous quotidiens (à 10 heures du mardi 15 au samedi 19) retraceront l’histoire des féminismes.

Différents médias et entités animeront ces rencontres. Parmi eux, on pourra retrouver par exemple la revue L’Histoire, Le Monde (MeToo : une vraie révolution sociétale mondiale ?), Les amis du Monde Diplomatique (Les japonaises ne veulent plus se taire), Sud Ouest et Les Nouvelles News. Isabelle Germain, la fondatrice de votre journal en ligne, sera l’invitée de l’IJBA (Institut de Journalisme Bordeaux-Aquitaine) aux côtés de Laura Beaulieu. Ensemble, elles reviendront sur le traitement médiatique réservé au mouvement #MeToo (le jeudi 17 novembre à 20h30).

Pour en savoir plus, le site du festival de Pessac vous dit tout.

A lire aussi :

#MeToo, 5 ans après : elles parlent, ils entendent mal

PPDA accusé, #MeTooMedias : le 4ème pouvoir mis en cause

Partager cet article

Laisser un commentaire