Accueil DiversNouvelles brèves Mobilisation soutenue contre la vidéo sexiste de l’animateur d’NRJ

Mobilisation soutenue contre la vidéo sexiste de l’animateur d’NRJ

par Arnaud Bihel

Une pétition lancée sur Change.org pour réclamer le retrait de la vidéo « Comment choper une fille en 3 questions » a dépassé les 10 00 signatures en 3 jours.


 

Alors que la vidéo de l’animateur d’NRJ a déjà été vue plus de 3 millions de fois depuis dimanche 20 octobre, une pétition sur Change.org, signée par près de 11.000 internautes en 3 jours réclame que Guillaume Pley supprime ses conseils de Youtube (Voir : Guillaume, 28 ans, prof de sexisme). Malgré de faiblardes excuses publiques lundi soir lors de son émission de radio « Guillaume radio 2.0 », l’animateur n’a pas retiré sa vidéo, arguant que s’il le faisait « quelqu’un d’autre la mettrait la ligne ».

La pétition adressée à Guillaume Pley et aux responsables d’NRJ avance que « selon l’article L-222-22, Guillaume Pley a enfreint la loi. Mais pire : il fait commerce de ce harcèlement, sous couvert d’humour, puisqu’il touche de l’argent avec le nombre de vues. » Avant d’expliquer que les justifications faites par l’animateur sur NRJ n’étaient pas recevables. C’est la raison pour laquelle la pétition demande le retrait de la vidéo qui « constitue une entorse à la loi, en plus, de banaliser un tel comportement. D’autant plus que cette vidéo cible les adolescents. »

La ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, se serait par ailleurs entretenue avec l’animateur. Suite à cet échange, Guillaume Pley serait en train de réfléchir à la diffusion d’un « contre-message » selon le site madmoiZelle.com.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

8 commentaires

Lili 30 octobre 2013 - 15:45

(désolée pour la redondance).
La vidéo reste postée sur les pages (il en a plusieurs !!) de Guillaume. Malgré les pétitions, et les femmes qui protestent sur son mur. Au contraire, ça l’amuse et des tas de gens (des garçons évidemment) viennent le soutenir. cela doit cesser !!!
Allez signaler la vidéo à Facebook grâce à la fonction « signaler un contenu indésirable ».
Merci

Répondre
THIEBAUT ANNICK 30 octobre 2013 - 15:49

J’ai envie de dire que non seulement IL faut signer en masse cette pétition car ce sexisme primaire doit être éradiqué mais en PLUS il faut que ce mec ne passe plus en radio et paie une amende car il a enfreint la loi et j espère que la ministre agit en ce sens!

Répondre
Fellow traveler 31 octobre 2013 - 08:18

J’ai vu la vidéo. Compagnon de route du Women’s Lib et du MLF en 1968, resté féministe et veuf d’une féministe qui a beacoup fait pour les femmes,au Nord et au Sud, j’ai du mal à percevoir pourquoi vous trouvez la vidéo sexiste. Les femmes n’ont-elles plus droit au plaisir? Il n’y ani viol, ni harcèlement, ni pression sociale, mais jeu à prendre ou à laisser. Est-ce parce qu’elles n’en sont pas les initiatrices ? Elles auraient pu l’être aussi aujourd’hui…
J’en suis d’autant plus perplexe que je suis presque toujours en accord avec votre vision du féminisme. C’est pourquoi je vais quand même m’abonner.

Répondre
taranis 4 novembre 2013 - 15:00

[quote name= »Fellow traveler »] Les femmes n’ont-elles plus droit au plaisir? Il n’y ani viol, ni harcèlement, ni pression sociale, mais jeu à prendre ou à laisser.

Vous pouvez vous parer de toutes vos autosatisfactions prétendument féministes, vous n’êtes pas mois qu’un sexiste ordinaire, je ne vois pas ou le plaisir des femmes dans le NON consentement : Selon l’article L-222-22 du Code Pénal : « Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise. »Selon l’article L-222-22, Guillaume Pley a enfreint la loi. Mais pire : il fait commerce de ce harcèlement, sous couvert d’humour, puisqu’il touche de l’argent avec le nombre de vues. outes les femmes sont fréquemment et malheureusement victimes de harcèlement sexuel dans la rue : le harcèlement est une atteinte à la dignité de la personne. C’est pour cela que nous demandons le retrait de cette vidéo qui constitue une entorse à la loi, en plus, de banaliser un tel comportement. D’autant plus que cette vidéo cible les adolescents.

Répondre
Prune 5 novembre 2013 - 16:41

« Fellow traveler »
J’ai vu la vidéo. Compagnon de route du Women’s Lib et du MLF en 1968, resté féministe et veuf d’une féministe qui a beacoup fait pour les femmes,au Nord et au Sud, j’ai du mal à percevoir pourquoi vous trouvez la vidéo sexiste. Les femmes n’ont-elles plus droit au plaisir? Il n’y ani viol, ni harcèlement, ni pression sociale, mais jeu à prendre ou à laisser. Est-ce parce qu’elles n’en sont pas les initiatrices ? Elles auraient pu l’être aussi aujourd’hui…
J’en suis d’autant plus perplexe que je suis presque toujours en accord avec votre vision du féminisme. C’est pourquoi je vais quand même m’abonner.

Imaginez-vous aborder par un gay, qui vous pose les trois questions et qui vous embrasse après avec la langue. Et dites-moi si vous trouvez cela normal et plaisant ou si vous avez l’impression d’être agresser?

Répondre
taranis 18 novembre 2013 - 08:59

réponse à Mistigri

Je ne prétends pas que toutes celles qui sont sifflées ou reçoivent des commentaires sur leur physique dans la rue de la part d’inconnus détestent absolument ça et se sentent déshumanisées ou bouleversées.Mais si nous aimions toutes être approchées par des inconnus, tous les mouvements nés ces dernières années pour lutter contre le harcèlement dans la rue n’auraient pas vus le jour Pourquoi aimerions-nous de telles humiliations quand elles portent sur notre genre ou notre identité ? Est-ce parce qu’elles nous parviennent joliment déguisées en compliments ? Est-ce parce que les femmes sont socialement conditionnées à sans cesse se préoccuper de leur capacité à susciter le désir sexuel ? Est-ce parce que tant de cultures font croire aux hommes que les femmes existent pour leur consommation ? Combattre le harcèlement dans la rue, c’est promouvoir la liberté individuelle plutôt que l’inverse Permettre aux gens de vivre, travailler, jouer, voyager dans une société plus sûre. Leur allouer plus de liberté dans leurs déplacements, dans leur faculté de lier des amitiés, de s’impliquer dans leurs quartiers, L’éventail de la violence sexuelle est large, il va du simple commentaire à l’agression sexuelle. Je ne prétendrais jamais que harcèlement verbal et viol sont des expériences similaires. J affirme en revanche que les incidents non physiquement violents du harcèlement dans la rue peuvent causer de considérables dommages psychologiques et émotionnels. Le harcèlement dans la rue transcende les barrières de genre et d’identité sexuelle. Conclure lapidairement que “les hommes sont comme ça”, c’est céder à l’idée que masculinité = domination, c’est sous-entendre que lutter contre le harcèlement est contre-nature, c’est insulter les hommes, c’est refuser le débat et la recherche des origines du harcèlement, c’est ignorer les sentiments des victimes… Bref, c’est juste une bonne excuse.

Répondre
mistigri 21 novembre 2013 - 21:13

Merci de vos commentaires. SVP voir la vidéo Rock Papers Scissors, Kiss or Slap » postée sur YouTube le 10 novembre. Sans contraintes, sans être embrassées de force ou par surprise ou en état de sidération, les jeunes filles donnent leur consentement libre, préalable et éclairé en termes de juriste à participer ou non au jeu Pierre,Papier, Ciseaux avec l’enjeu suivant: Si le garçon gagne, il a le droit de l’embrasser, s’il perd, elle ne se fait pas embrasser mais peut lui donner une gifle. Est-ce aussi du harcèlement de rue ?
A voir la vidéo, le jeu semble apparemment sans tricherie et des fois c’est l’un, dès fois c’est l’autre qui gagne.

Répondre
taranis 22 novembre 2013 - 09:23

[quote name= »mistigri »]Merci de vos commentaires. SVP voir la vidéo Rock Papers Scissors, Kiss or Slap » postée sur YouTube le 10 Est-ce aussi du harcèlement de rue ?

Vous parlez d’un jeu entre adultes consentants. Quel rapport avec des victimes dont certes les réactions peuvent être diverse mais a qui on ne demande pas leur avis. Le harcèlement et les agressions sexuelles sont basés sur le NON consentement. Un jeu sexuel est avant tout une complicité, comme dans le sado-maso par exemple….La loi est la pour protéger les libertés et celles des uns ne doit pas occulter celles des autres.Nos interlocuteur•rice•s comprennent immédiatement et sans ambigüité de quoi nous parlons lorsque nous disons “drague dans la rue”, “mains baladeuses dans le métro”, “tripoteurs”, “se faire emmerder dans la rue”, etc., ce n’est pas toujours le cas lorsque nous employons l’expression “harcèlement dans la rue”. Pourtant, nous faisons exactement référence à la même chose.Gardez pour vous tout conseil sur ce que vous estimez que la personne aurait dû faire ou ce sur que vous auriez fait à sa place. Nous savons que vous ne pensez pas à mal, mais le harcèlement dans la rue a le don de faire douter les gens d’eux-mêmes et ils n’ont pas besoin des doutes supplémentaires que ce genre de commentaires pourraient leur inspirer.

Répondre

Laisser un commentaire