Accueil International Obama s’engage (encore) pour les femmes

Obama s’engage (encore) pour les femmes

par Arnaud Bihel

ObamaSOTU2014Salaire égal, soutien à la parentalité : le président U.S. veut « en finir avec des politiques d’entreprise qui n’ont plus leur place que dans un épisode de Mad Men ».


 

Lors de son discours 2014 sur l’état de l’Union, Barack Obama s’est posé en défenseur de l’égalité femmes/hommes. « Aujourd’hui, les femmes représentent près de la moitié de notre force de travail. Mais elles ne gagnent toujours que 77 cents pour chaque dollar que gagne un homme1 (…) Une femme a droit, à travail égal, à un salaire égal », a asséné le président U.S., sous les applaudissements nourris des élus et élues (quatre fois moins nombreuses) du Congrès.

« Elle a le droit d’avoir un bébé sans sacrifier son emploi. Une mère doit pouvoir prendre un jour de congé pour s’occuper d’un enfant ou d’un parent malade sans en subir de conséquences – et vous savez quoi ? Un père y a droit aussi. » Et Barack Obama d’enchaîner avec cette petite phrase qui a fait sensation : «  Il est temps d’en finir avec des politiques d’entreprise qui n’ont plus leur place que dans un épisode de Mad Men ». Une référence à cette série télé qui donne à voir l’univers machiste des années 1960.

> Voir ici la vidéo de cette partie de son discours

Lors de sa dernière campagne, le président s’était précisément posé en candidat des femmes, insistant déjà sur la question des écarts de salaire. Au tout début de son premier mandat, en 2009, le Congrès avait adopté une loi sur le salaire égal qui facilitait les actions en justice des salariées s’estimant discriminées. L’inspiratrice de cette loi, Lilly Leddbeter, cherche à faire voter au Congrès un nouveau texte renforçant les dispositions pour l’égalité salariale dans les entreprises. Le 17 janvier encore, elle appelait le président Obama à s’impliquer pour faire voter cette nouvelle loi.

La question de la conciliation entre travail et parentalité est tout aussi cruciale. Les Etats-Unis sont aujourd’hui l’un des seuls pays au monde à ne pas accorder de congé maternité indemnisé – et ne parlons pas du congé paternité.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Coût de la maternité : le cauchemar américain

 

 


 

1 En 2012 aux Etats-Unis, une salariée à temps plein gagnait 76,5% du salaire d’un homme à temps plein, l’écart ne se resserre pas depuis le début des années 2000. Ce chiffre intègre les différences d’emplois et de qualifications. Il ne correspond donc pas à une différence pour un travail égal.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire